Europa League

21 février 2019 18:08; Act: 21.02.2019 20:51 Print

Pas de miracle au pays d’El Diez

Naples a comme prévu éliminé le FC Zurich, en 16es de finale de l’Europa League, grâce à une victoire 2-0, après son succès 3-1 à l’aller.

storybild

Zurich supporters cheer for their team during the UEFA Europa League round of 32, second leg soccer match between SSC Napoli and FC Zurich in Naples, Italy, 21 February 2019. EPA/MELANIE DUCHENE (Photo: Keystone/Melanie Duchene)

Sur ce sujet
Une faute?

Ludovic Magnin et les siens n’auront au moins aucun regret. Ils auraient pu bétonner pour éviter de prendre une valise sur la pelouse du San Paolo, mais ils ont donné ce qu’ils avaient pour au moins essayer de sortir de la Coupe d’Europe avec la tête haute. C’est ce qu’ils ont fait, avec un pressing très haut et de rapides courses vers l’avant. Mais contre un cador de la Serie A, leurs lacunes techniques ont été rédhibitoires.
Si les attaquants Ceesay et Odey avaient été un peu plus inspirés, peut-être que le gardien Meret aurait pu être mis davantage en difficultés (un seul tir cadré). C’est au contraire Naples, avec ses deux flèches offensives Insigne et Mertens, qui a menacé d’entrée de jeu. A trois reprises (6e, 23e et 24e), c’est le petit No 24 italien qui est passé à quelques centimètres d’ouvrir le score. Cet honneur est finalement revenu à Verdi, trop seul au 2e poteau pour manquer sa jolie volée du pied droit (43e). Zurich a tiré en premier au retour de la pause, mais Khelifi a manqué une grosse occasion de remettre les siens à hauteur. Trop peu, trop tard, d’autant plus qu’Ounas en a rajouté une couche à la 75e.
Le FC Zurich n’a de loin pas tout perdu en Campanie. Il a pu compter sur le soutien bruyant de quelque 2000 de ses supporters, qui ont mis le feu pendant 90 minutes à un Stade San Paolo qui sonnait très creux. Le club du Letzigrund a aussi pu mettre de côté un joli pécule grâce à son parcours en Coupe d’Europe (6,9 millions d’euros). De quoi voir venir et d’essayer de revenir plus fort la saison prochaine. Actuellement 4e de Super League, la troupe de Ludovic Magnin est actuellement “qualifiable”. A elle de profiter de l’expérience engrangée sur le continent pour retrouver le doux parfum européen en septembre.

Football

(mmor)