Football

19 mai 2019 20:04; Act: 19.05.2019 21:26 Print

C'était chaud bouillant sur la pelouse de Galatasaray

par Claude-Alain Zufferey - En Turquie, le choc au sommet a tourné à l'avantage de Galatasaray face à Basaksehir (2-1). Cette victoire a calmé des fans et des joueurs en feu.

Voir le diaporama en grand »
Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre. Atmosphère surchauffée dans la Turk Telekom Arena d'Istanbul. Jets de projectiles, début de bagarre générale, joueur touché à terre et intervention des forces de l'ordre. Tout est finalement rentré dans l'ordre.

Sur ce sujet
Une faute?

Le hasard du calendrier a réservé un final de rêve pour le championnat de première division de Turquie: Galatasaray a reçu Basaksehir ce dimanche. Les deux formations se trouvaient en tête du classement avec 66 points, alors qu'il ne restait plus que deux journées à disputer.

Galatasaray s'est imposé 2-1, après avoir été mené 0-1. Suite à ce but tombé à la 17e minutes, la situation a quelque peu dérapé... Le buteur Rijad Bajic a décidé de fêter sa réussite au poteau de corner, tout proche des supporters adverses. Les fans des rouges et jaunes, frustrés, ne se sont gênés de le mitrailler de projectiles.

Sur le terrain, les choses se sont très rapidement envenimées entre les joueurs. Les esprits se sont encore un peu plus échauffés lorsque Mahmut Tekdemir a reçu une bouteille et s'est écroulé sur la pelouse dans un geste des plus théâtral.

L'arbitre de la rencontre a tout juste réussi à éviter la bagarre générale. Il a distribué quatre cartons jaunes à Ismail Cipe et Marcao (Galatasaray) ainsi qu'à Rijad Bajic et Emmanuel Adebayor (Basaksehir). Le match a pu reprendre après quelques minutes d'interruption et le retournement de situation de la deuxième période à calmé tout le monde.

Football