Hockey sur glace

10 octobre 2018 15:23; Act: 10.10.2018 21:13 Print

«Le responsable, c'est Rubin»

Deux experts de l'arbitrage dissèquent la scène qui a valu l'ouverture d'une enquête contre Lindbohm (LHC). Pour eux, l'attaquant de Genève-Servette est responsable de son malheur.

storybild

Daniel Rubin a dû quitter la glace en sang dès la septième minute du derby Genève-Servette-Lausanne. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi matin, Swiss Ice Hockey a ouvert une procédure contre Petteri Lindbohm (25 ans). L'enquête devra déterminer si le défenseur finlandais du Lausanne HC a enfreint le règlement sur cette scène survenue à la 7e minute du match contre Genève-Servette aux Vernets, mardi (2-1 tab).

Daniel Rubin avait quitté la patinoire, le visage ensanglanté, et n'était plus revenu au jeu.

Nous avons soumis la scène à deux experts du monde de l'arbitrage suisse: un ancien zébré qui a dirigé des centaines de matches, mais qui nous a demandé de ne pas dévoiler son identité, et Stéphane Rochette, l'ex-arbitre professionnel devenu consultant pour MySports.

Nos deux interlocuteurs sont catégoriques: il n'y a aucune raison d'infliger une sanction au joueur du Lausanne HC. «Rubin est responsable de son changement de direction, explique Rochette, joint au Québec. C'est lui qui fonce, tête baissée, vers Lindbohm.» Notre deuxième intervenant abonde dans le même sens: «Je ne vois rien de condamnable dans le geste du Finlandais. Je ne vois qu'un homme qui cherche à se protéger d'un adversaire qui se rue sur lui.» Rochette reprend: «En fait, je ne comprends pourquoi la Ligue ouvre une enquête pour ça. Mais bon, parfois, on peut être surpris. Dimanche, j'étais convaincu que Ronalds Kenins allait recevoir quelques matches de pénitence pour avoir bousculé un arbitre.»

Et lundi la Ligue a blanchi l'attaquant du LHC.

Hockey

(Sport-Center)