Hockey sur glace

27 février 2019 20:55; Act: 27.02.2019 21:23 Print

«Sur la glace, nous parlons le dialecte tessinois»

par Christian Botta - Elia Riva, qui dispute sa troisième saison avec Lugano, est actuellement l’un des jeunes les plus intéressants de National League.

storybild

Le Luganais a déjà inscrit sept points cette saison. (Photo: Keystone/Alessandro Crinari)

Sur ce sujet
Une faute?

Le défenseur a seulement 21 ans, mais sur la glace il semble en avoir davantage. C’est pourquoi Greg Ireland, l’entraîneur en chef des bianconeri, accorde beaucoup de confiance en ses qualités et l’aligne sur une base régulière. Jusqu’ici, Riva a déjà disputé 109 matches (9 buts) en National League.« Il est plaisant de savoir que mon travail est apprécié, explique-t-il. Mais je dois aussi remercier mes coéquipiers dont le travail me permet de m’exprimer dans d’excellentes conditions». Il ajoute: «Chaque jour, j’essaie de piquer des petits trucs aux gars plus expérimentés afin d’en apprendre davantage et de ne cesser de m’améliorer.»

Des débuts avec la Nati

Ses bonnes performances avec Lugano - et également avec l’équipe de Suisse M20 - ont convaincu Patrick Fischer de le convoquer en sélection A lors des récents «prospects games» contre l’Allemagne où il a été aligné avec Fora et Fazzini, deux autres Tessinois. «L’expérience a été magnifique et le fait d’avoir évolué avec ces joueurs a rendu la situation encore plus particulière. Sur la glace, nous parlions pratiquement le dialecte tessinois (rires) et nous avons livré de bons matches. En tout cas c’est toujours un plaisir de me rendre en sélection. Lorsqu’on se mesure à des joueurs d’autres nations, on peut se rendre compte de son propre niveau.»

Avant de devenir un pion essentiel dans l’alignement luganais, Riva avait disputé une trentaine de parties de Swiss League avec les Ticino Rockets (14 points). «D’un point de vue personnel, je trouve que les Rockets ont été utiles dans mon développement. J’y ai obtenu beaucoup de temps de jeu et j’ai pu m’y exprimer dans toutes les situations de jeu. Durant cette période, je me suis amélioré dans plusieurs secteurs. Je pense donc qu’il s’agit d’une étape nécessaire pour les jeunes joueurs tessinois.»

Un père aussi hockeyeur

Luigi, le papa d’Elia, a également été un défenseur de bon niveau et a été professionnel durant 15 ans. «Nous nous appelons souvent, nous avons d’excellentes relations et ses conseils m’ont toujours été précieux. Un avenir en NHL? C’est un rêve, mais pas un objectif à court terme. Pour le moment, j’ai d’autres priorités.»

Hockey