Hockey sur glace

12 mars 2019 23:11; Act: 12.03.2019 23:39 Print

Berne égalise aux Vernets

par Grégoire Surdez, Genève - Battu samedi dans sa patinoire, le vainqueur de la saison régulière a égalisé dans son quart de finale contre Ge/Servette.

storybild

C'est un but en prolongation d'Arcobello (à dr.) qui a fait le bonheur des Ours et le malheur des Aigles.

Une faute?

Genève-Servette a pourtant entamé la partie sur un rythme bien supérieur. Pressés, poussés à la faute, les Ours ont mis 20 minutes pour véritablement se mettre en mode play-off. Mais même sans jouer le coup à fond, les Bernois ont pourtant ouvert le score sur un joli coup. Un engagement en zone défensive des Aigles a suffi pour débloquer le compteur. Alors que Berne évoluait avec un homme de moins, Genève a concédé un dégagement interdit dispensable aux lourdes conséquences.

La mise au jeu gagnée par Haas était reprise immédiatement par Tristan Scherwey qui ne laissait aucune chance à Robert Mayer. Un salaire royal pour des visiteurs mis sous pression et victimes par ailleurs d'une fête de tirs dans le premier vingt (19 à 4 en faveur de Ge/Servette!). Mais comme samedi dans la capitale, ce n'est pas forcément l'équipe la plus entreprenante qui était récompensée.

Retour pour rien

A dominer sans parvenir à concrétiser leur trois périodes pleines de supériorité numérique, les Aigles se sont logiquement mis en difficulté. Dans la période médiane, les débats se sont clairement équilibrés. Après une première alerte à la 30e - but d'Arcobello justement refusé pour une faute préalable sur Robert Mayer - Genève a capitulé en toute fin de période. Moser, Ruefenacht et Arcobello à la conclusion se sont unis pour rappeler que Berne reste une machine à scorer assez infernale et que chaque petite erreur défensive se paie cash.

A 2-0, Berne pensait sans doute avoir fait le plus dur. Mais c'était sans compter sur la foce de caractère des Aigles. En moins de dix minutes, les Genevois sont revenus de nulle part. Kevin Romy a inscrit le but de l'espoir sur une subtile déviation. Puis, c'est Juraj Simek qui a bien suivi après un tir en revers d'Eliot Berthon. A deux minutes de la fin, les Vernets pouvaient exploser. Pour mieux plonger dans le silence après cinq minutes dans la prolongation. Une fois de plus, c'est l'insatiable Arcobello qui a été le héros de la capitale.

Genève-Servette - Berne 2-3 ap 2-2 (0-1 0-1 2-0)

Les Vernets, 7066 spectateurs.

Arbitres: MM. Lemelin, Di Pietro; Kovacs, Obwegeser.

Buts: 7e Scherwey (Haas/4 c 5!) 0-1. 40e Arcobello (Moser, Ruefenacht) 0-2. 52e Romy (Simek) 1-2. 58e Simek (Berthon) 2-2. 65e Arcobello (Moser) 2-3.

Ge/Servette: Mayer; Martinsson, Tömmernes; Mercier, Fransson; Völlmin, Bezina; Antonietti; Fritsche, Berthon, Bozon; Rubin, Romy, Simek; Jacquemet, Richard, Winnik; Riat, Kast, Rod; Maillard. Entraîneur: McSorley.

Berne: Genoni; Burren, Almquist; Krueger, Blum; Andersson, B. Gerber; Kamerzin; Rüfenacht, Arcobello, Moser; Sciaroni, Haas, Scherwey; Mursak, Ebbett, Bieber; Grassi, Heim, Berger; Brügger. Entraîneur: Jalonen.

Pénalités: 2 x 2' contre Ge/Servette; 5 x 2' contre Berne.

Notes: Ge/Servette sans Bouma, Wingels, Wick, Vukovic, Douay, Almond (blessés), Skille, Dufner (surnuméraires) ni Kyparissis (à Sierre). Berne sans Kämpf, Untersander (blessés), Marti, Boychuk, Fogstad, Rochow, J. Gerber ni Achermann (surnuméraires). 31e but refusé à Berne (obstruction sur le gardien). 55e tir sur le poteau d'Arcobello. 59e tir sur le poteau de Blum.

Hockey

(nxp)