Hockey sur glace

13 septembre 2019 22:32; Act: 14.09.2019 11:09 Print

Ce Genève-Servette va en surprendre plus d'un

par Christian Maillard, Langnau - La bande de jeunes des Vernets s'est imposée à Langnau avec la manière...

Examen de passage réussi pour les Genevois.
Sur ce sujet
Une faute?

Alors qu'aux Vernets ou plutôt dans leurs bureaux de la Praille, les dirigeants servettiens continuent de faire le ménage, restructurant le club à tous les niveaux, après l'annonce du départ de Christophe Stucki de son poste de directeur, sur la glace, ce Genève-Servette relooké passait son premier examen de passage ce vendredi à Langnau.

Avec son nouvel entraîneur à la bande, novice dans l'élite, et un groupe rajeuni, Patrick Emond et les Aigles vont surprendre plus d'une équipe dans la ligue...

Mauvais départ

Et pourtant, la rencontre ne pouvait pas plus mal commencer pour les Grenat. Quatre minutes et neuf secondes à peine après qu'on eut fleuri Harri Pesonen pour son titre mondial avec la Finlande, on ne s'est fait aucun cadeau. Une fois les fauves lâchés, Noah Rod se faisait l'auteur d'une vilaine charge par derrière sur Loïc In-Albon. Le capitaine et top scorer des Genevois était logiquement renvoyé aux vestiaires, sanction assortie d'une pénalité de cinq minutes; «plus match» comme l'on dit.

Les Bernois allaient même se retrouver à cinq contre trois après une faute d'Arnaud Jacquemet et ne se faisaient pas prier pour inscrire leur premier but de championnat, signé Yannick Blaser une minute plus tard (7e). Et c'est tout.

Bien organisés, soldiaires et s'appuyant sur un Robert Mayer à son affaire (quel arrêt devant Robbie Earl, tout seul devant lui), il n'y aura pas plus de «casse» pour un visiteur qui s'est même créé une belle des opportunité d'égaliser à 30 secondes de la première sirène, Tommy Wingels échouant de peu devant le portier Daminao Ciaccio.

Quelle belle débauche d'énergie pour ces visiteurs, à l'image de ce Deniss Snirnovs, au four et au moulin des deux côtés de la patinoire. Après avoir passé l'orage et la rage, les Genevois ont gentiment pris l'ascendant, présentant un jeu alléchant, avec des sorties de zones propres.

Mayer a résisté

Si Christopher DiDomenico a eu l'occasion de doubler la mise sur penalty concédé par Mercier (32e), c'est ce visiteur audacieux qui a fini par faire trembler les filets, via Daniel Winnik (36e) et Deniss Smirnovs (40e) à moins que ce ne soit le bon Smirnovs, qui ont tiré en même temps. Si la réussite a été accordée au Canadien, peu importe pour le Letton, il est si talentueux qu'il en marquera d'autres. Et puis, l'essentiel était surtout, pour les Aigles, que le puck soit entré!

Robert Mayer ne sera plus battu. Dans le dernier tiers, bien géré par les Genevois, c'est Tommy Wingels, en bon sniper, qui inscrira encore un troisième but plein d'espoir pour des Aigles qui n'ont pas fini de surprendre. Bienne qui sera ce samedi soir aux Vernets est prévenu. Christian Maillard, Langnau

Langnau - GE Servette 1-3 (1-0 0-2 0-1)

Illfishalle. 5497 spectateurs. Arbitres: MM. Salonen, Fluri; Bürgi et Wolf. Buts: 7e Blaser (DiDomenico/5 c 3) 1-0, 36e Winnik 1-1, 40e (39'30'') Smirnovs (Jacquemet, Tommernes) 1-2, 46e Wingels (Smirnovs) 1-3.

Langnau Tigers: Ciaccio; Glauser, Leeger; Erni, Lardi; Schilt, Blaser; Cadonau; Schmutz, Maxwell, Pesonen; Berger, Earl, Dostoinov; DiDomenico, Diem, Neukom; Rüegsegger, In-Albon, Kuonen; Sturny.

GE Servette: Mayer; Jacquemet, Tömmernes; Völlmin, Mercier; Karrer, Maurer; Le Coultre; Wingels, Richard, Winnik; Maillard, Fehr, Rod; Douay, Kast, Bozon; Wick, Smirnovs, Miranda; Berthon.

Notes: Langnau sans Melanlksnis, Andersons, Bircher (blessés), Gagnon, Huguenin ni Grossniklaus (surnuméraires). Ge/Servette sans Antonieti (blessé), Simek, Fritsche (surnuméraires), Guebey, Charlin, A. Riat ni Smons (à Sierre). DiDomenico (32e) manque la transformation d'un penalty. Pesonen est fleuri par ses dirigeants pour son titre de champion du monde avec la Finlande.

Pénalités: 6 x 2' contre Langnau; 2 x 2' + 1 x 5' + 1 x 20' (Rod) contre GE Servette.

Hockey