Hockey

10 juillet 2014 09:14; Act: 10.07.2014 09:44 Print

Collenberg: «Il est temps de découvrir la vraie vie»

A 28 ans et malgré un contrat encore valable, l'ancien joueur de Fribourg Gottéron a décidé de raccrocher ses patins pour passer à autre chose qu'un sport «devenu un business».

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Franco Collenberg et le hockey professionnel, c'est terminé. Malgré un an de contrat valable avec Rapperswil-Jona, le Grison de 28 ans a décidé de tourner la page pour se consacrer à d'autres occupations, comme il l'a confié à La Liberté.

«Il n’y pas de raison particulière pour expliquer ma décision, si ce n’est que ma situation a évolué, a expliqué celui qui a disputé 428 parties au plus haut niveau au quotidien fribourgeois. J'avais signé mon nouveau contrat avec Rapperswil lorsque Harry Rogenmoser était encore entraîneur. Je me sentais en confiance, et ce n'était plus le cas avec Anders Eldebrink».

«Je vis bien sans hockey»

Même s'il dit avoir tâté le terrain avec Lugano et Davos, le père de deux enfants en bas âge affirme vouloir «découvrir le monde à côté du hockey». «Je vais commencer un travail social comme responsable d'un local pour les jeunes, explique Franco Collenberg. L'an prochain, nous réaliserons un rêve de famille en allant passer l'été à l'alpage. Et je me suis inscrit à la HEP de Zurich pour devenir enseignant!»

Une reconversion qui n'émeut pas outre mesure le Grison, champion suisse avec Berne en 2013. «Le hockey est un business, mais il ne faut pas oublier l'être humain, raconte-t-il encore à «La Liberté». J'ai de la peine à comprendre comment on peut envoyer un Loeffel à Genève au milieu de la nuit. Je défends d'autres valeurs, basées sur les relations et les émotions. Je vis bien sans hockey!»

(20 minutes)