Hockey - National League

14 février 2019 20:03; Act: 15.02.2019 22:34 Print

Le LHC bat le Dragon, Genève et Bienne perdent

Lausanne a fait un grand pas vers les play-off en dominant Gottéron. Les Aigles ont été surpris par Davos et le HCB s'incline contre Zurich.

storybild

Grâce à ce succès, Christoph Bertschy, Dustin Jeffrey et le LHC montent sur le podium. (Photo: Keystone/Valentin Flauraud)

Sur ce sujet
Une faute?

Au cours d’une première période verrouillée, Jonas Holos a touché le poteau lausannois (17e). Le Norvégien de Fribourg Gottéron s’est créé la meilleure occasion du tiers-temps initial. Lors de la seconde reprise, les choses se sont emballées à partir de la 30e. Lukas Frick a, dans un premier temps, touché un montant à son tour (34e). Peu après, Yannick Herren a vu son but être annulé de manière pour le moins surprenante (35e).

Mais les Lions de Malley 2.0 ont tout de même pris l’avantage avant la deuxième sirène. En supériorité numérique, Robin Grossmann a vu son tir de la ligne bleue terminer sa course dans le but de Reto Berra (36e, 1-0). Masqué, le gardien des Dragons n’a pas paru très à son avantage en la circonstance. A l’instar de ses coéquipiers, d’ailleurs, copieusement dominés à la statistique de tirs aux buts (24-9).

Inexistant en attaque durant deux périodes, Fribourg Gottéron s’est rebellé lors de l’ultime période. Les hommes de Mark French, bien que plus dangereux, ne sont pas parvenus à tromper Sandro Zurkirchen. C’est finalement Christoph Bertschy qui a assuré le succès vaudois à la 58e minute sur une passe parfaite de Dustin Jeffrey (2-0). Ce dernier a donné du relief au score dans la cage vide (3-0, 60e).

Lausanne - Fribourg Gottéron 3-0 (0-0 1-0 2-0)
Malley 2.0, 6700 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: MM. Salonen (Fin), Mollard; Kaderli et Fuchs.
Buts: 36e Grossmann (Emmerton/5 c 4) 1-0. 58e Bertschy (Jeffrey) 2-0. Jeffrey (Bertschy) 3-0 (cage vide).
Lausanne: Zurkirchen; Trutmann, Grossmann; Lindbohm, Frick; Nodari, Genazzi; Schelling; Bertschy, Jeffrey, Vermin; Kenins, Emmerton, Partanen; Moy, Froidevaux, Leone; Antonietti, In-Albon, Herren; Traber. Entraîneur: Peltonen.
Fribourg Gottéron: Berra; Holos, Chavaillaz; Abplanalp, Stalder; Schneeberger, Schilt; M.Forrer; Meunier, Schmutz, Vauclair; Bertrand, Slater, Marchon; Rossi, Bykov, Micflikier; Sprunger, Walser, Mottet; Lhotak. Entraîneur: French.
Notes: Lausanne sans Borlat, Mitchell, Junland (blessés) ainsi que Simic et Zangger (surnuméraire). Fribourg Gottéron sans Furrer (blessé) ni Miller (étranger surnuméraire). Tir sur les montants: Holos (17e) et Frick (34e, 41e) Sortie sur blessure: Abplanalp (6e). But annulé: Herren (35e, obstruction sur le gardien). Temps mort: Fribourg Gottéron (58e). Fribourg Gottéron sans gardien de 58’01’’
Pénalités: 3 x 2’ contre Lausanne; 5 x 2’ contre Fribourg Gottéron.


GE Servette se loupe complètement face à Davos


GE-Servette peut-il encore espérer se qualifier pour les play-off après l’invraisemblable couac contre Davos? Poser la question, c’est y répondre, en l’occurrence par la négative.

Sèchement battu par une équipe grisonne qui ne fait rien d’autre que de préparer la finale des play-out contre Rapperswil, Genève n’est certes pas mathématiquement largué. Mais la performance catastrophique proposée par les hommes de Chris McSorley ne laisse rien augurer de bon du côté des Vernets.

A la 5e minute déjà, la partie semblait pliée lorsque Davos a inscrit deux buts en 29 secondes. C’est tout d’abord Enzo Corvi qui a étalé sa classe pour se jouer de la défense dans un effort solitaire maîtrisé. A peine le temps de remettre le puck en jeu que Pestoni et Hischier profitait d’une grossière erreur en zone neutre pour filer à deux vers l’infortuné Robert Mayer. Un échange de passe plus tard, l’horloge indique 2-0. Temps-mort. Et puis, plus rien ou presque.

Il n’y aura finalement qu’une seule alerte pour Davos lorsque John Fritsche réduira le score à la 42e minute. Le hic, c’est que le coach vidéo des visiteurs avait eu l’oeil fin en détectant un hors-jeu au départ de cette action. Après une longue analyse des images, les juges de lignes ont justement invalidé cette réduction du score.

A dix minutes du terme une immense bourde de Cody Almond sur sa ligne bleue permettait à Frehner de clore les débats. Et comme si cela ne suffisait pas Luca Hischier inscrivait le 4-0. De quoi vider un bon tiers de la patinoires de spectateurs résignés et un peu lassés par les états d’âme des Aigles. Des fans fâchés qui ne verront pas le deux buts grenats inscrit à la 56e en l’espace de 18 secondes par Winnik et Martinsson. Mais pas de quoi remettre en cause un naufrage qui sera sans doute celui de trop


Ge/Servette - Davos 2-5 (0-2 0-0 2-3)
Les Vernets. 6182 spectateurs. Arbitres: MM Koch et Tscherrig; Wolf/Altmann.
Buts: 5e (4’26) Corvi 0-1. 5e (4’55) Pestoni (Hischier) 0-2. 48e Frehner 0-3. 50e Hischier (Pestoni) 0-4. 56e (55’28) Winnik (Richard, Bezina) 1-4. 56e (55’46) Martinsson (Winnik, Richard) 2-4. 60e Nygren (but vide) 2-5.
Ge/Servette: Mayer; Martinsson, Tömmernes; Mercier, Fransson; Völlmin, Bezina; Antonietti, Dufner; Fristche, Berthon, Bozon; Rubin, Almond, Simek; Wick, Richard, Winnik; Riat, Kast, Maillard.
Davos: Lindbäck; Du Bois, Kundratek; Barandun, Nygren; Heldner, Jung; Büchli; Bader, Lindgren, Ambühl; M. Wieser, Corvi, Meyer; Hischier, Aeschlimann, Pestoni; Frehner, Egli, Kessler.
Pénalités: 2x2’ contre Ge/Servette; 5x2’ contre Davos.
Notes: Ge/Servette sans Bouma, Wingels, Skille, Jacquemet, Vukovic, Douay, Romy ni Rod (blessés). Davos sans Sandell, D. Wieser, Paschoud, Stoop (blessés) ni Rödin (surnuméraire). 2e temps mort Ge/Servette. 42e, Davos prend un coach challenge et annule le but de John Fritsche. 56e Temps-mort Davos. De 57’58 à 59’55 Genève sans gardien.


Une réaction biennoise trop tardive


Alors qu’un succès lui aurait permis de prendre ses distances avec la barre, la défaite subie face à Zurich laisse le HC Bienne en situation de stress.

Le début de partie ne laissait pourtant pas présager une telle issue malheureuse pour les Seelandais. Convaincants et engagés lors de la première période, ils ont subi l’ouverture après que Chris Baltisberger ait pu loger la rondelle sous la transversale de Jonas Hiller (5e minute). Bienne a ensuite bénéficié d’une occasion en or de revenir, qu’il n’a pas laissé passer d’ailleurs, en se voyant offrir 100 secondes consécutives en double avantage numérique.

Marc-Antoine Pouliot en a profité pour tromper Lukas Flüeler en deux temps (9e). Les hommes d’Antti Törmänen, dominateurs, ont ensuite eu plusieurs opportunités de prendre les commandes de la rencontre. Mais ni Julian Schmutz en rupture (11e) ni Damian Brunner (14e) – avec un gros arrêt de Flüeler à la clé – ne sont parvenus à donner l’avantage à leur groupe.

Après l’agitation du tiers initial, le match a soudainement baissé de plusieurs tons, basculant littéralement dans l’ennui. Les mouvements dangereux sont devenus denrée rare, les occasions de scorer quasi inexistantes. Zurich s’est alors servi de l’assoupissement général pour reprendre les devants à la demi-heure. L’envoi à distance de Maxim Noreau, dévié par Pius Suter, n’a même pas eu pour effet de secouer les Biennois, qui auraient très bien pu tout perdre en l’espace de 22 secondes si le topscorer Denis Hollenstein, juste après le 2-1, n’avait pas râté son tir au but.

Alors que l’on acheminait vers une victoire sans éclat des visiteurs, le HC Bienne a réagi au moment où on ne l’attendait plus. Contraint de passer les quatre dernières minutes de la rencontre en infériorité numérique suite à une double punition infligée à Pouliot, il est parvenu à égaliser par l’intermédiaire de son topscorer Toni Rajala, en infériorité numérique donc. Las pour les Biennois, 74 secondes ont suffi au champion en titre pour reprendre l’avantage. Définitivement cette fois-ci. Déjà auteur du troisième filet décisif, Simon Bodenmann a ensuite validé le succès des siens dans la cage vide.

Bienne – Zurich 2-4 (1-1 0-1 1-2)
Tissot Arena. 5755 spectateurs. Arbitres: MM. Wiegand, Stricker, Castelli et Cattaneo.
Buts: 6e Chris Baltisberger (Herzog) 0-1, 9e Pouliot (Brunner, Riat/5 c 3) 1-1, 32eSuter (Noreau, Bodenmann) 1-2, 58e Rajala (Kärki, Forster/4 c 5 !) 2-2. 59eBodemann (Cervenka/5 c 4) 2-3, 60e (59’28) Bodenmann (Cervenka/ cage vide) 2-4.
Bienne: Hiller; Fey, Salmela; Kreis, Sataric; Moser, Forster; Petschenig; Riat, Pouliot, Rajala; Brunner, Neuenschwander, Künzle; Hügli, Fuchs, Kärki; Schmutz, Tschantré, Pedretti; Lüthi. Entraîneur: Törmänen.
Zurich: Flüeler; Klein, Phil Baltisberger; Noreau, Geering; Karrer, Marti; Sutter, Berni; Bachofner, Moore, Cervenka; Bodenmann, Suter, Hollenstein; Chris Baltisberger, Schäppi, Herzog; Miranda, Prassl, Hinterkircher. Entraîneur: Del Curto.
Notes: Bienne sans Diem, Paupe (blessés), Earl (étranger surnuméraire) ni Maurer (surnuméraire). Zurich sans Backman, Blindenbacher, Nilsson, Wick (blessés) ni Pettersson (étranger surnuméraire). Hiller retient un penalty de Hollenstein (32e). Temps mort Bienne (58’23).
Pénalités: 4 x 2' contre chaque équipe.

Hockey

(Sport-Center)