Hockey - National League

01 février 2019 14:13; Act: 01.02.2019 22:38 Print

Gottéron remporte un derby fou, Lausanne aussi

Les Dragons et les Lions, menés de deux buts respectivement par Genève et Bienne, ont renversé la vapeur pour remporter des succès importants.

storybild

Jim Slater (à gauche) s'est montré décisif lors du succès de Gottéron contre le Genève-Servette de Gauthier Descloux. (Photo: Keystone/Adrien Perritaz)

Sur ce sujet
Une faute?

FR Gottéron a vécu un premier tiers-temps cauchemardesque, encaissant deux buts dans les vingt premières minutes (Rod, 4e et Tömmernes en supériorité numérique à la 17e) et s’attirant les foudres de son public, exaspéré par le fond de jeu désolant des Dragons.

En face, l’équipe de Chris McSorley a parfaitement su tirer profit de la situation. Les Genevois, qui enregistraient le retour en défense du Suédois Johan Fransson, ont monopolisé le puck, frustrant au passage les joueurs fribourgeois.

Déjà blanchis lors de leurs deux dernières sorties (à Rapperswil puis à domicile contre Berne à chaque fois sur le score de 0-3), les Dragons ont continué à s’emmêler les pinceaux lors de leurs rares incursions en zone offensive.

Contre toute attente et un peu comme par miracle, c’est un joueur du quatrième bloc, Sandro Forrer, qui a rallumé la flamme d’un tir direct (31e, 1-2). Les Fribourgeois n’avaient alors plus marqué depuis… 154 minutes! Libérés d’un fardeau, les Dragons ont égalisé 152 secondes plus tard grâce à Samuel Walser (34e, 2-2). Les joueurs de Mark French ont pris les devants pour la troisième fois de la soirée après deux minutes et 46 secondes de jeu en troisième période. Le Français Charles Bertrand a exploité un travail de Tristan Vauclair devant les filets pour inscrire le 3-2 (43e).

GE Servette a rétabli la parité sur un tir de Cody Almond en supériorité numérique (49e, 3-3). Puis un tir de Killian Mottet, peut-être dévié par Jim Slater, a permis aux Dragons de reprendre l’avantage dans une fin de match renversante (51e, 4-3). Jim Slater, auteur d’un solo alors que Gottéron évoluait en infériorité numérique, a offert deux buts d’avance à son équipe (55e, 5-3).
Grâce à cette victoire contre GE Servette (8e), les Dragons restent dans la course pour une place en play-off et reviennent à seulement deux points de la huitième place.

FR Gottéron - GE Servette 5-3 (0-2 2-0 3-1)
BCF-Arena. 5903 spectateurs. Arbitres: MM. Massy, Tscherrig, Altmann et Obwegeser.
Buts: 4e Rod (Wick) 0-1, 17e Tömmernes (5 c 4) 0-2, 31e S. Forrer (Meunier, Schilt) 2-1, 34e Walser (Weisskopf, Schneeberger) 2-2, 43e Bertrand (Vauclair, Abplanalp) 3-2, 49e Almond (5 c 4) 3-3, 51e Slater (Mottet) 4-3, 55e Slater (4 c 5!) 5-3.
FR Gottéron: Berra; Abplanalp, Schilt; M. Forrer, Schneeberger; Holos, Chavaillaz; Weisskopf; Rossi, Walser, Bertrand; Mottet, Slater, Lhotak; Sprunger, Miller, Marchon; Vauclair, Meunier, S. Forrer. Entraîneur: French.
GE Servette: Descloux; Mercier, Fransson; Völlmin, Bezina; Jacquemet, Tömmernes; Dufner; Wick, Almond, Rod; Fritsche, Berthon, Simek; Wingels, Richard, Winnik; Riat, Kast, Maillard; Patry. Entraîneur: McSorley.
Notes: FR Gottéron sans Bykov, Furrer, Schmutz, Stalder (blessés) ni Micflikier (surnuméraire). GE Servette sans Antonietti, Bouma, Douay, Martinsson, Romy, Rubin, Skille, Vukovic (blessés) ni Bozon (suspendu). GE Servette sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 59’45 à la fin du match).
Pénalités: 4 x 2’ contre FR Gottéron, 4 x 2’ contre GE Servette.


Lausanne a bien réagi contre Bienne


Le LHC, mené 0-2, s’est imposé 5-2 contre les Seelandais. Au classement, les hommes de Ville Peltonen reviennent à la hauteur des Biennois.

Lausanne a mis plus de dix minutes à tirer pour la première fois en direction de Jonas Hiller. Face à une équipe vaudoise timorée, les Biennois ont pris deux longueurs d’avance par Marc-Antoine Pouliot (14e, 0-1) et Jan Neuenschwander (16e, 0-2). Pire, cette seconde réussite a été inscrite alors que le LHC évoluait à 5 contre 4. Alors que les Seelandais semblaient se diriger vers un double avantage après un tiers-temps, Matteo Nodari a inscrit le but de l’espoir à moins de 20 secondes de la sirène (20e, 1-2).

Revigorés par ce but venu «de nulle part», les hommes de Ville Peltonen sont mieux entrés dans le tiers-temps intermédiaire. Ce n’est pas une surprise si Tyler Moy a profité d’un Jonas Hiller «aux fraises» pour égaliser en deux temps (28e, 2-2). Les Vaudois ont également mieux terminés cette seconde reprise puisque Benjamin Antonietti a inscrit le 3-2 à une minute de la deuxième pause. Au niveau de la gestion des moments clés, les Biennois ont encore une certaine marge de progression…

Lors de l’ultime période, les Lausannois n’ont jamais vraiment tremblé face aux attaques seelandaises. Les Lions ont même pris un avantage décisif à la 55e minute sur un tir surpuissant de Mika Partanen. L’ailier finlandais en a ainsi profité pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs à l’occasion de son second match. Dustin Jeffrey a terminé la soirée d’un tir puissant et précis (5-2, 57e). Au classement, Lausanne recolle à son adversaire du jour, troisième, avec 65 points. Le LHC a toutefois disputé un match de plus.

Lausanne - Bienne 5-2 (1-2 2-0 2-0)
Malley 2.0, 6700 billets vendus (guiches fermés). Arbitres: MM. Salonen (Fin), Müller; Cattaneo et Rebetez.
Buts: 14e Pouliot (Rajala, Salmela) 0-1. 16e Neuenschwander (Künzle, Forster/4 c 5!) 0-2. 20e Nodari (Partanen, Genazzi) 1-2. 28e Moy (Emmerton) 2-2. 39e Antonietti (In-Albon) 3-2. 55e Partanen (Emmerton, Kenins) 4-2. 57e Jeffrey (Vermin) 5-2.
Lausanne: Zurkirchen; Trutmann, Grossmann; Frick, Lindbohm; Nodari, Genazzi; Borlat; Bertschy, Jeffrey, Vermin; Kenins, Emmerton, Partanen; Moy, In-Albon, Leone; Antonietti, Froidevaux, Zangger; Herren. Entraîneur: Peltonen.
Bienne: Hiller; Fey, Salmela; Kreis, Sataric; Moser, Forster; Petschenig; Riat, Pouliot, Rajala; Brunner, Fuchs, Kärki; Künzle, Diem, Hügli; Schmutz, Neuenschwander, Pedretti; Lüthi. Entraîneur: Törmänen.
Notes: Lausanne sans Mitchell, Junland, Traber, Boltshauser (blessés), Barbero ni Schelling (surnuméraires). Bienne sans Earl, Tschantré, Paupe (surnuméraires), Tanner ni Egli (prêtés en Swiss League).
Pénalités: 3 x 2’ contre chaque équipe.
Hockey

(CYP/GYB)