Hockey - National League

09 février 2019 22:31; Act: 10.02.2019 09:00 Print

Genève crucifié en prolongation par Ambri

Battus 1-0 en Léventine, les Aigles ont concédé leur quatrième défaite consécutive et stagnent à la dixième place. Bienne a perdu contre Berne.

storybild

Mauro Dufner et Genève ont craqué en prolongation contre Dominic Zwerger et Ambri. (Photo: Keystone/Alessandro Crinari)

Sur ce sujet
Une faute?

Quel drôle de match. Ce n’est pas tous les soirs que deux équipes atteignent la fin du temps réglementaire sur le score de zéro à zéro. C’est pourtant l’exploit réussi samedi soir par Ambri et GE-Servette au terme d’un duel qui aura surtout valu par son improbable suspense et par la performance remarquable des deux gardiens, Benjamin Conz et Robert Mayer. Longtemps bloqué pendant le temps réglementaire, le match a basculé dès le premier shift de la prolongation. Après 17 secondes, l’inévitable Kubalik a offert le 2e point à son équipe.

GE-Servette repart donc avec la gueule de bois et au vu de sa prestation, les Genevois peuvent s’estimer mal payés. Car il y a encore un peu d’énergie dans le camp genevois. Et c’est déjà ça. Les Aigles ont été nettement moins naïf que 24 heures plus tôt face à Langnau. Il faut donner ce crédit à Chris McSorley qui a su, pour le coup, remobiliser ses joueurs autour d’un plan de jeu. Du GSHC à l’ancienne, serait-on tenté de dire. Avec une prise de risque minimum et un engagement physique de tous les instants.

Avec un visiteur frileux et un hôte très prudent lui aussi. Le spectacle n’a pas été grandiose. Il faut croire que Luca Cereda avait bien analysé les dernières sorties des Aigles, toutes empreintes d’une naïveté défensive assez folle. Le coach léventin imaginait que Ge-Servette allait une fois encore lui offrir des boulevards dans l’axe. C’est sans doute ce qui explique l’attentisme des Biancoblu qui ont mis bien du temps à réchauffer la Valascia.

GE-Servette a sans doute hérité des meilleures occasions mais il s’est heurté un un Benjamin Conz une fois encore irréprochable. De quoi donner bien des regrets à des joueurs qui se retrouvent désormais dans une situation très délicate. Scotchés à la 10e place après ce week-end à un point, les Aigles ont de plus perdu deux hommes en route. Noah Rod et Eliot Berthon, tous deux touchés à la tête. Ils ont même été rejoint en toute fin de match par Daniel Winnik, touché au visage par un puck. Quant ont perd davantage de joueurs que l’on marque de but, il est bien compliqué de trouver le moindre point positif d’un voyage à Ambri.

Ambri-Piotta-GE-Servette 1-0 (0-0 0-0 0-0)
Valascia. 5359 spectateurs. Arbitres: MM. Stricker et Müller; Castelli/Cattaneo.
But: 61e Kubalik
Ambri: Conz; Plastino, NGoy; Fischer, Guerra; Fora, Jelovac; Moor; Zwerger, Müller, Kubalik; Rohrbach, D’Agostini, Hofer; Trisconi, Kostner, Bianchi; Kneubhueler, Goi, Lauper; Mazzolini. Entraîneur: L. Cereda
GE-Servette: Mayer; Jacquemet, Tömmernes; Mercier, Dufner; Völlmin, Bezina; Antonietti, Martinsson; Fristche, Berthon, Simek; Wick, Almond, Rod; Wingels, Richard, Winnik; Riat, Kast, Maillard. Entraîneur C. McSorley.
Pénalités: 5x2’ contre Ambri. 3x2’ contre GE-Servette
Notes: Ambri sans Kienzle, Dotti, Novotny, Lerg, Incir ni Pinana (blessés). GE-Serrvette sans Bouma, Skille, Rubin, Vukovic, Douay, Romy (blessés), Fransson (malade) ni Bozon (suspendu).


Berne réagit en leader face au HC Bienne


Après deux défaites de rang en championnat, le CP Berne a livré une solide performance face au HC Bienne samedi soir. Le leader du championnat s’est imposé 2-4 dans le Seeland.

Gaëtan Haas s’est chargé de montrer la voie dans le camp du SCB. L’ancien joueur du HCB, où il a été formé, a ouvert la marque au terme d’un effort solitaire, alliant puissance pour déborder le défenseur Janis Moser, puis finesse au moment de conclure face au gardien Jonas Hiller (4e, 0-1). Les Bernois ont doublé la mise en supériorité numérique peu avant la première pause. Un mauvais dégagement de Jan Neuenschwander a permis au Canadien Andrew Ebbett, en embuscade sur la gauche du but, de marquer le 0-2 (17e).

L’arrêt miracle de Hiller

Le SCB aurait même pu plier l’affaire après 26 minutes lorsque Haas s’est retrouvé devant un filet désert. Mais Jonas Hiller, au prix d’un incroyable arrêt réflexe sur sa ligne, a offert un sursis à son équipe. Leonardo Genoni s’est à son tour illustré en frustrant Michael Hügli (34e), auteur d’un tir direct à bout portant. Le gardien du CP Berne n’a par contre rien pu faire une poignée de secondes plus tard face au tir du nouveau renfort finlandais Jarno Kärki (34e, 1-2), déjà auteur d’un doublé la veille à Rapperswil.
Les Biennois, qui se sont longtemps heurtés au mur défensif de l’équipe de la capitale, ont finalement réussi à égaliser grâce au Finlandais Toni Rajala, à la conclusion d’une passe lobée magistrale du défenseur Kevin Fey (52e, 2-2). Le SCB a profité d’une pénalité infligée à Marc-Antoine Pouliot pour reprendre l’avantage quelques minutes plus tard. Thomas Rüfenacht a trompé Jonas Hiller à 5 contre 4 (56e, 2-3) et inscrit le but gagnant pour le leader du championnat. L’Américain Mark Arcobello a marqué le 2-4 dans la cage vide à 64 secondes du gong.

Bienne - Berne 2-4 (0-2 1-0 1-2)
Tissot Arena. 6521 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: MM. Lemelin (E-U), Mollard, Fuchs et Kovacs.
Buts: 4e Haas (Bieber) 0-1, 17e Ebbett (Andersson, Moser/ 5 c 4) 0-2, 34e Kärki (Salmela) 1-2, 52e Rajala (Fey, Tschantré) 2-2, 56e Rüfenacht (Arcobello/ 5 c 4) 2-3, 59e Arcobello (4 c 5/ cage vide) 2-4.
Bienne: Hiller; Fey, Salmela; Kreis, Maurer; Moser, Forster; Sataric; Riat, Pouliot, Rajala; Brunner, Diem, Künzle; Hügli, Fuchs, Kärki; Schmutz, Neuenschwander, Pedretti; Tschantré. Entraîneur: Törmänen.
Berne: Genoni; Burren, Almquist; Kamerzin, Blum; Andersson, B. Gerber; C. Gerber; Rüfenacht, Arcobello, Moser; Bieber, Haas, Scherwey; Mursak, Ebbett, Kämpf; Sciaroni, Heim, Berger; Grassi. Entraîneur: Jalonen.
Pénalités: 6 x 2’ + 1 x 10’ (Rajala) contre Bienne, 5 x 2’ contre Berne.
Notes: Bienne sans Paupe (blessé), Earl, Lüthi ni Petschenig (surnuméraires). Berne sans Krueger, Untersander (blessés), Boychuk, Fogstad ni Marti (surnuméraires). Tir sur le poteau: Salmela (11e). Bienne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 58’25 à 58’56).


Hockey

(Sport-Center)