11 février 2008 23:23; Act: 11.02.2008 23:40 Print

Gil Montandon va entrer au Panthéon du hockey suisse

Gil Montandon fêtera, vendredi soir avec Fribourg Gottéron face aux Kloten Flyers, son 1000e match de LNA.

Une faute?

Après ses débuts à Saint-Léonard, le Neuchâtelois (43 ans en avril) a joué une dizaine d’années à Berne avant de revenir à Fribourg. Le No 85 revient sur une carrière pas encore achevée.

Le premier match: «C’était avec Fribourg Gottéron, et nous avions gagné contre Davos, le premier match de la saison. A cette occasion, j’avais eu la chance de marquer mon premier but en LNA.»

Le puck de son 1er but: «Je ne suis pas très attaché à ce genre de babioles. Je crois qu’on me l’avait gardé, mais je ne sais pas où il est. Par contre, lorsque j’ai fait l’assist pour le premier but de Lauper, je le lui ai apporté.»

Meilleur et pire souvenir: «Mon meilleur souvenir est encore à vivre. Pour le pire? Il est déjà oublié.»

L’équipe nationale: «J’y ai joué de 20 à 32 ans. J’y ai vécu de belles expériences comme des JO ou des Mondiaux. J’ai même participé à deux camps de préparation avec Ralph Krueger. »

La saison prochaine: «Une fois les négociations lancées, cela a été facile de se mettre d’accord avec Gottéron.»

Jouer avec votre fils Arnaud (17 ans), qui évolue aux juniors de Neuchâtel YS: «Je ne veux pas forcer pour y arriver, mais, quand je vois les Chirajev à La Chaux-de-Fonds, ça donne des idées.»

L’après-hockey: «Actuellement, je participe à un projet de centre sportif dans la région fribourgeoise. Entraîner pourrait aussi m’intéresser.»