Hockey - Equipe de Suisse

07 février 2011 20:35; Act: 07.02.2011 20:58 Print

Huras-McSorley: un duo explosif face à la Suisse

par Grégory Beaud / Berne - Opposée à une sélection d’étrangers de LNA (Berne, 20h10), la Nati aura surtout à faire à une paire insolite d’entraîneurs.

storybild

Chris McSorley (à g.) et Larry Huras se retrouvent pour la première fois derrière le même banc. (Photo: Keystone)

Une faute?

- Huras-McSorley sur le banc, on peut parler de duo de choc.

– Larry Huras: Nous pouvons parler de trio de choc en ajoutant Hans Kosmann, qui a été notre assistant à tous les deux. C’est un honneur. Chris aurait dû être nommé coach de l’année la saison dernière, après avoir effectué un tel travail avec Genève.

- Chris McSorley: Ce sera particulier de ne pas être entraîneur principal, mais l’important dans cette soirée ne sera pas là. Ce sera une bonne expérience pour tout le monde. Et, qui sait, je pourrai même enseigner deux ou trois trucs à Larry (rires).

LH: Comme nous possédons deux des pires jeux de puissance de LNA, ce sera surtout aux joueurs de Zoug, Fribourg ou Kloten de nous apprendre des choses.

– Temps-mort à une minute de la fin du match. Qui prend l’équipe en mains?

– CMS: Ce serait une très bonne chose de ne pas devoir en arriver là.

- LH: Sans hésitation Hans Kosmann.

– A quel genre de match vous attendez-vous?

– LH: Tout le monde pense que ce sera un match bon enfant. Mais les joueurs possèdent une grande fierté. Dès que la première charge sera donnée, les bonnes intentions seront oubliées.

CMS: L’état d’esprit sera bon avec un jeu rythmé et du spectacle. Une sorte de All-Star Game avec tout de même un enjeu pour les joueurs de l’équipe de Suisse qui se bagarrent pour une sélection.

– Chris McSorley, vous allez défier Thomas Déruns pour la première fois depuis son départ à Berne. Cela rajoute-t-il encore un peu de piquant à cette soirée?

– Ce n’est vraiment pas un problème, ni même une histoire. La vie est trop courte pour sans arrêt regarder en arrière.