Hockey sur glace

20 janvier 2020 21:54; Act: 21.01.2020 00:36 Print

JOJ: La Suisse éliminée avec les honneurs

par Robin Carrel, Prilly - Accrocheurs en diable, les Helvètes ont toutefois été vaincus et sortis par la Finlande (1-2), en match de poules des Jeux olympiques de la Jeunesse.

storybild

Déception pour l'équipe de Suisse M16. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Ah si seulement la troupe de Thomi Derings avait débuté la partie comme elle a entamé la 2e période... Ultra-dominée pendant le premier tiers-temps de 15 minutes, la sélection à croix-blanche y a laissé une partie de ses illusions, mais sans jamais abdiquer. Elle n'a ensuite eu de cesse de tester le dernier rempart finlandais Topias Leinonen. Les Suisses ont quitté «leur» tournoi olympique de la Jeunesse avec deux défaites au compteur en autant de parties et une inutile échauffourée en fin de rencontre.

Les jeunes Helvètes ont certes été largement dominés dès l'entame, mais ils ont eu des occasions en or de prendre l'avantage et de faire douter leurs adversaires. A deux reprises toutefois, le junior de Kloten Andrin Locher a raté de peu la cible (6e et 12e) et d'enflammer une patinoire de la Vaudoise aréna pleine comme un oeuf et qui ne demandait que ça. De l'autre côté de la patinoire, le gardien biennois Alessio Beglieri ne pouvait tout de même pas tout faire, même s'il a gardé son fort inviolé sur les 16 premiers tirs adverses.

Fin cruelle

Le 17e a été celui de trop, tout comme les deux pénalités consécutives infligées aux Suisses. Topi Ronni en a profité pour ouvrir le score à 25 secondes de la première sirène et ainsi rendre la tâche plus simple aux siens, face à une équipe de Suisse forcée de compter alors sur un improbable exploit individuel.

Elle a failli arriver au retour de la première pause, lorsqu'un Finlandais a semblé allumer son propre poteau, avant que Mattheo Reinhard, du CP Berne, ne rate une cage béante (19e). Noah Greuter (Kloten/22e) et surtout Timour Namalgue (Bienne/25e) ont aussi eu des opportunités de remettre les leurs à hauteur, dans une 2e période enlevée.

Les supporters lausannois ne le savent que trop bien, les Finlandais s'y entendent à l'heure de verrouiller un match. Ils ont toutefois craqué à la suite d'une pénalité bête concédée en zone défensive. A la 34e, le Bernois Louis Fullemann a égalisé, sur un rebond laissé par le gardien adverse. De quoi galvaniser sa troupe, dont les jambes ont toutefois été coupées à moins d'une minute de la fin, quand Tommi Manisto a inscrit un bien cruel 1-2. Fin de l'histoire.


Hockey