Hockey

15 août 2013 21:25; Act: 16.08.2013 00:14 Print

Kukan a tout quitté afin de progresser

par Grégory Beaud, Luleå - Le Zurichois, 20 ans, continue son apprentissage dans le Grand Nord, avec bonheur, pour la 3e saison.

storybild

La saison passée, le jeune défenseur (ici avec la Suisse) a su faire son trou en Suède. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dean Kukan avoue passer «totalement inaperçu» dans la petite bourgade suédoise de Luleå, aux confins de la Laponie. Sauf au volant de sa voiture, immatriculée à Zurich. De mémoire d’habitant, on n’avait jamais vu de plaque si «exotique». «Là, on me reconnaît, rit Kukan. Avec mon père, il nous avait fallu trois jours pour venir. C’est pas au bout du monde, mais un poil avant.»

L’ex-junior de Zurich a décidé de poursuivre sa carrière sur les bords de la Baltique. «J’avais cessé de progresser. Pire, j’avais régressé en évoluant en juniors et en LNB. Il me fallait du changement.»

Deux matches de LNA, mais sur le banc

En Suisse, il a disputé 2 matches de LNA, avec les ZSC Lions. «J’ai enfilé le maillot et je me suis assis au bout du banc», rectifie-t-il. Remarqué par plusieurs clubs suédois avec l’équipe nationale M18, il a fait un test infructueux à MODO, avant de taper dans l’œil de Luleå.

La saison dernière, il a été bringuebalé entre juniors et 2e division, jusqu’à ce qu’il obtienne une vraie chance de prouver sa valeur en équipe A. Dans une paire défensive avec un vétéran, Kukan a fait mieux que de la figuration, jusqu’à la défaite en finale contre l’ennemi, Skellefta. «C’est le derby. C’est encore pire de perdre face à nos rivaux. Sans doute la plus grande déception de ma carrière.»

Apprendre à grandir

A l’aube de la nouvelle saison, il est prêt à intégrer la 1re équipe, qui rêve de titre. «Je ne connais pas encore mon rôle, mais j’espère avoir plus de responsabilités.» Il le sait, son parcours de vie était le bon. «Si je suis venu, c’était aussi pour mûrir en tant qu’homme. Apprendre à me gérer seul. Je ne regrette rien.»