Hockey sur glace

30 janvier 2019 23:00; Act: 30.01.2019 23:00 Print

L’avenir appartient au brillant Tim Berni

par Marcel Allemann/traduction Cyp - A 18 ans seulement, le défenseur des ZSC Lions a déjà été sacré champion de Suisse et a brillé aux Mondiaux M20.

storybild

Tim Berni a joué les Mondiaux M20 cet hiver. (Photo: Keystone/Keystone / Melanie Duchene)

Sur ce sujet
Une faute?

Lorsque le Suédois Hans Wallson a été démis de ses fonctions et remplacé par Hans Kossmann peu après Noël 2017, la carrière de Tim Berni a pris une autre trajectoire. Le coach canado-suisse n’a pas hésité à intégrer le jeune joueur, alors âgé de 17 ans, dans le groupe des ZSC Lions. La fin de la saison, pour les Zurichois, s’est terminée en apothéose avec un titre de champion inespéré quelques mois plus tôt. «Cette expérience a été fantastique et faire partie de cette aventure a été un privilège. Je ne l’oublierai jamais», explique le talentueux défenseur.

Malgré son ascension fulgurante, Berni n’a pas changé. «Je suis resté le même», promet celui qui étudie dans une école de commerce et effectue un stage auprès d’une compagnie d’assurances. «Il est nécessaire d’avoir confiance en soi, mais il est aussi très important de garder les pieds sur terre, même lorsque l’on a du succès. Si je commençais à prendre la grosse tête, mon entourage me le ferait très vite savoir», sourit le jeune homme.

En début d’année, Berni a été l’un des joueurs-clé de la sélection suisse M20 qui s’est frayée un chemin jusqu’en demi-finale des Mondiaux à Vancouver. «Notre parcours est encore très présent dans mon esprit et je regarde souvent les photos de cette période géniale.» Ses performances aux Mondiaux n’ont pas échappé aux Columbus Blue Jackets, la franchise de NHL qui a acquis ses droits au sixième tour de la draft en juin 2018. «La saison prochaine, j’évoluerai encore avec les ZSC Lions pour continuer à me développer. Puis je verrai bien quelle orientation donner à ma carrière.» La NHL reste toutefois le grand objectif du défenseur, retenu par Patrick Fischer pour le prochain rendez-vous de l’équipe de Suisse A des 5 et 6 février en Allemagne.

Par le passé, de nombreux joueurs en quête de succès en Amérique du Nord se sont tournés vers le HC Davos pour profiter du savoir d’Arno Del Curto. Berni pourra emprunter un raccourci puisque le coach grison vient de s’engager avec le ZSC, quelques semaines seulement après avoir quitté le HCD. «Je n’aurais jamais imaginé que j’évoluerais un jour sous ses ordres, avoue-t-il. Je me réjouis énormément de pouvoir profiter de ses conseils. J’apprécie sa manière franche de communiquer. Il dit toujours ce qui est bien, mais aussi ce qui ne l’est pas. Pour un jeune comme moi, c’est extrêmement bénéfique.»

Hockey