Carnet noir

02 novembre 2008 21:56; Act: 02.11.2008 21:58 Print

L’homme fort du LHC s’en est allé dimanche matin

par Maxime Huber - Le directeur du LHC, Jim Koleff, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche. Lausanne lui a rendu un bel hommage à Malley.

Une faute?

La patinoire de Malley a tremblé d’émotion dimanche après-midi. Cependant, pour une fois, ce n’était pas lié aux tribulations du club local, aux coups de patin rageurs des funambules sur lames ou aux scénarii rocambolesques fomentés sur la glace.

Le directeur sportif du Lausanne Hockey Club, Jim Koleff, a succombé, dans la nuit de samedi à dimanche, à un cancer qui le rongeait depuis une quinzaine d’années. Ses amis et copropriétaires du club, Barry Alter et Ken Lockett, étaient présents dimanche dans la coulisse. «C’était un homme admirable, une source d’inspiration pour nous tous», glissait le premier nommé, des trémolos dans la voix.

Figure marquante du hockey helvétique, le Canado-Suisse de 54 ans avait notamment entraîné Berne, Zoug et Langnau, fêté un titre national à la tête de Lugano en 1999, avant de devenir l’homme fort du LHC. Un club auquel il était particulièrement attaché, et pour lequel il ne manquait pas d’ambition. «Il croyait dur comme fer à un retour de Lausanne en LNA, avouait Ken Lockett, les yeux rougis. C’était son rêve. On va tout faire pour le réaliser. Nous n’abandonnerons pas le club, «son» club.» Triste hasard, Koleff s’en est allé le jour de la Fête des morts... Bon vent, Mister Jim!

Une cérémonie publique en l’honneur de Jim Koleff est agendée ce mercredi, à partir de 16 h, à la patinoire de Malley.