Hockey

09 juin 2011 16:22; Act: 09.06.2011 16:44 Print

La longue saison de Roman Wick

L'ex-joueur de Kloten R.Wick, titré en American Hockey League, l'antichambre de la NHL, avec son équipe les «B-Sens», aimerait bien rejoindre l'élite américaine du Hockey.

storybild

Roman Wick avec le maillot de l'équipe national Suisse de hockey en 2008. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Si la saison de Roman Wick s'est finie sur un titre, elle n'en a pas moins été compliquée. C'est surtout mentalement que l'ancien joueur de Kloten a souffert.

Les "B-Sens", équipe ferme des Sénateurs d'Ottawa depuis 2002, viennent de remporter leur premier titre d'AHL. Pour ce faire, ils ont vaincu une dernière fois les Aeros de Houston (3-2) lors de la finale de la Coupe Calder. Combien de fans sont venus accueillir Wick et ses coéquipiers ? "Je ne sais pas, je ne les vois pas encore", se marre-t-il.

Le triomphe de Binghamton dans le Ligue américaine était loin de couler de source après une saison régulière plutôt difficile. Les Senators ont terminé septième de la Conférence Est et ont dû trimer lors des play-off pour réussir ce petit exploit. Ils ont d'abord battu les Manchester Monarchs (4-3), avant de se payer successivement le scalp des Pirates de Portland (4-2), des Checkers de Charlotte (4-0) et de battre Houston en finale (4-2), le tout sans jamais avoir l'avantage de la glace.

Roman Wick s'est montré à son avantage lors de ces play-off. Le St-Gallois a enfilé quatre buts et offert cinq assists. Lors de la saison régulière, il avait rendu une fiche de 20 réussites et 22 passes en 70 matches. "Une performance suffisante pour finir par l'emporter et ramener la Coupe", a-t-il glissé en guise de bilan de sa saison.

Comme une envie de monter

Malgré les cotillons qui l'entourent aujourd'hui, l'homme aux 55 sélections avec le maillot national gardera un souvenir mitigé de cet exercice 2010/2011. Celui-ci n'a pas été facile pour lui, qui pensait avoir traversé l'Atlantique pour s'établir au plus vite en NHL. Le titre d'AHL est-il une vraie consolation pour lui ? "Je ne sais pas. Difficile à dire. Ma saison a été clairement en dents de scie, mais il ne faut plus y penser. Tout cela est derrière moi et je regarde vers le futur". Son avenir justement, il le voit en NHL et il ne souhaite pas revivre les longs déplacements en bus de cette ligue mineure. Au cas où, en Suisse, les Kloten Flyers et le CP Berne l'accueilleraient les bras ouverts...

(ats)