Coupe Spengler

29 décembre 2008 17:29; Act: 29.12.2008 17:38 Print

Le Team Canada au petit trot

Le Team Canada est venu à bout d'Ingolstadt (5-2), dans une partie disputée sur un véritable rythme de sénateurs.

Sur ce sujet
Une faute?

D'une insigne faiblesse depuis le début de la compétition, les Allemands avaient en plus choisi de se passer des trois renforts (Lemm, Setzinger et Steiner) qui sont leurs meilleurs pointeurs de cette 82e Coupe Spengler.

Les Canadiens auront ainsi presque bénéficié d'un deuxième jour de repos contre l'équipe de DEL. A l'instar de leur victoire contre les Tchèques de Karlovy Vary (3-1), les joueurs à la feuille d'érable n'ont griffé la fiche des compteurs que lors des situations spéciales. A ce petit jeu, Rico Fata (15e), Dale Clarke (22e) et Jeff Toms (52e) ont marqué à cinq contre quatre, Randy Robitaille (46e) a scoré alors que deux Allemands étaient punis et Jeff Toms (19e) a pour sa part allumé la lampe à la suite d'une superbe action en désavantage numérique.


Cette rencontre d'un engagement proche du néant a souligné deux évidences de cette édition 2008. La première concerne le faible niveau des matches jusqu'ici, tout juste réhaussé par la partie un peu folle entre Davos et le Team Canada (6-5 tab) et les 30 premières minutes de l'affrontement qui a opposé le Dynamo Moscou et Ingolstadt (7-4). La bagarre de la mi-match n'est d'ailleurs pas étrangère à une certaine notion de spectacle.


La deuxième constatation concerne l'arbitrage très pointilleux de ce tournoi, qui a régulièrement envoyé un nombre abusif de joueurs sur les bancs d'infamie. Les quatres directeurs de jeu présents sur la glace n'ont jamais rien laissé passer et ont ainsi haché des parties qui n'avaient vraiment pas besoin de cela. Allemands et Canadiens en ont pris conscience, 74 minutes de punition (!) ayant été dictées au cours de cette rencontre pourtant très «amicale».

(ats)