Hockey sur glace

12 décembre 2019 15:58; Act: 12.12.2019 15:58 Print

Le grand retour de Philippe Furrer

par Cyrill Pasche - Jeudi à Viège, Philippe Furrer portera le maillot de l'équipe de Suisse pour la première fois depuis février 2018.

storybild

Philippe Furrer, au centre, retrouve l'équipe de Suisse.

Une faute?

Tenu à l'écart des patinoires en raison d'une blessure à une cheville à la fin du mois de novembre, Philippe Furrer (34 ans) est revenu au jeu à temps pour enfiler le maillot de l'équipe de Suisse. Contre la Norvège jeudi soir à Viège (19h45), le défenseur de Fribourg-Gottéron patinera avec la sélection nationale pour la première fois depuis février 2018.

On peut parler de «grand retour», n'est-ce pas?

Oui, je crois que l'on peut dire cela comme ça! Cela faisait longtemps que je n'étais plus venu en équipe de Suisse. Depuis les Jeux olympiques en Corée du Sud en 2018. Lors des rendez-vous internationaux qui ont suivi les JO, j'ai toujours eu de la poisse avec les blessures. Je suis tellement content d'être là, d'être de retour en équipe de Suisse. C'est à chaque fois un plaisir et une fierté de porter le maillot national.

Votre sélection pour ce tournoi à Viège, avec deux matches test contre la Norvège jeudi puis la Russie ou la Slovaquie vendredi, n'était pourtant pas si évidente que cela en raison d'une blessure à une cheville qui vous a tenu éloigné des patinoires durant plus de deux semaines

C'est vrai. Disons que j'ai été rétabli juste à temps pour honorer cette sélection. Physiquement, je me sens bien, même si j'ai peu joué ces derniers temps (ndlr : les deux derniers matches de championnat avec Fribourg).

Et votre club, Fribourg-Gottéron? Vos entraîneurs étaient-ils vraiment contents de vous voir partir en sélection alors que vous venez à peine de reprendre la compétition?

Christian Dubé m'a tout de suite donné le feu vert, cela n'a posé aucun problème. C'est même une bonne chose pour Fribourg : en m'entraînant avec l'équipe de Suisse à un rythme élevé et en jouant ces matches internationaux, ce sera vraiment bénéfique pour moi.

Les Championnats du monde auront lieu en Suisse en 2020, à Zurich et à Lausanne. Vous aviez déjà joué ceux de 2009 à Berne. Quels souvenirs en gardez-vous et quels sont vos chances de figurer dans l'équipe l'an prochain?

Ces Mondiaux à Berne, c'était incroyable. Quel engouement! J'en garde vraiment de merveilleux souvenirs et ce serait génial de pouvoir revivre quelque chose de semblable dans ma carrière. Mes chances sont minces, mais j'y crois et je vais faire en sorte d'être retenu en mai.

Hockey

(nxp)