Mondial 2012

18 mai 2012 11:04; Act: 18.05.2012 15:56 Print

Le surdoué, le colosse et le futur joyau

par J.-Ph. Pressl-Wenger, Helsinki - Jeff Skinner, Nino Niederreiter et Mikael Granlund ont tous été draftés au premier tour en 2010. Depuis, leurs carrières ont évolué différemment.

storybild

Jeff Skinner a prouvé, malgré l'élimination du Canada, qu'il avait le potentiel pour s'établir à long terme comme une star de NHL. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’accession au statut de titulaire en NHL est un combat permanent, un rêve que chaque joueur caresse. Pour Skinner le Canadien, Granlund le Finlandais et Niederreiter le Grison, tous nés en 1992, il a déjà pris forme, ou se dessinera dans les mois à venir.

Skinner, choisi en 7e position en 2010, est depuis bien intégré aux Carolina Hurricanes. L’ailier râblé (1m78 pour 85 kg) a déjà disputé 146 matches, marquant 107 points dans la grande ligue. Rookie de l’année en 2011, il a participé au All-Star Game la même année. Sa deuxième saison n’a toutefois pas été facile. «J’ai dû m’accrocher, a-t-il concédé, peu après l’élimination du Canada par la Slovaquie en quart de finale du Mondial à Helsinki. J’ai été blessé, mais j’ai su apprendre de cette situation et je serai assurément un meilleur joueur la saison prochaine.»

Gravir un nouvel échelon

Numéro 5 de la draft 2010, Nino Niederreiter n’a pas le même gabarit que Skinner, ni le même départ en NHL. Le solide Grison (1m88, 94kg) avait affolé les statistiques sous le maillot de Portland (WHL), avant de rejoindre les New York Islanders. Le numéro 22 de l’équipe de Suisse n’a pas encore véritablement explosé au niveau supérieur. L’exercice écoulé n’a pas non plus comblé l’international (55 matches, 1 point). «J’ai été blessé deux fois et j’ai rétrogradé de la première à la quatrième ligne. C’est difficile à vivre.» Touché à la cheville droite durant le Mondial, Nino Niederreiter devra se soigner avant de retrouver le chemin de la salle de gym afin de préparer au mieux la saison prochaine.

L'espoir finlandais

Drafté par le Minnesota Wild, Mikael Granlund donnera ses premiers coups de patins en Amérique du Nord la saison prochaine. Il avait décidé de prolonger son expérience avec son club finlandais de première division (HIFK), avec qui il a fêté le titre en 2011. Des trois jeunes engagés au Mondial à Helsinki, seul le Finlandais Granlund figurera dans le dernier carré. Il affrontera les Russes samedi (13h30) en demi-finale.