NHL

14 mai 2012 22:14; Act: 14.05.2012 22:23 Print

Les Kings ont une âme qui s'appelle Dustin Brown

par Robin Carrel - L’ailier de 27 ans a une nouvelle fois été décisif, dimanche. Le capitaine vit une période des plus fastes.

storybild

L’attaquant (au centre) a fait toute sa carrière en Ligue nationale au sein de la franchise californienne. (Photo: Keystone/AP)

Une faute?

La date limite des transactions en NHL était fixée au 27 février et les dirigeants de la franchise­ californienne ont longtemps espéré pouvoir échanger leur capitaine. Mais voilà, deux jours avant la clôture des mutations, Dustin Brown a réussi un hat-trick. Du coup, il est resté au sein de la formation qui l’avait drafté en 2003.

«Tous mes coéquipiers étaient au courant que je pouvais partir, a-t-il dit. Le coup du chapeau du 25 février était peut-être chanceux, mais j’avais quelque chose à prouver. Je voulais démontrer que j’avais encore ma place ici.» Depuis, il vit un véritable conte de fées.

Qualifiés in extremis pour les play-off – ils ont terminé 8es de leur Conférence –, les Los Angeles Kings n’en finissent plus de surprendre. Ils ont d’abord éliminé les Canucks de Vancouver (4-1), avant de balayer les San Jose Sharks. L’état de grâce s’est perpétué dimanche. Les «Rois» mènent déjà 1-0 dans la série finale à l’Ouest, grâce à un succès à Phoenix (2-4) et à 2 points de leur joueur fétiche.

Dans l’Arizona, la troupe de Darryl Sutter a pu compter sur son vaillant capitaine. Brown a marqué le but décisif à 17’ de la fin de la partie et a permis à sa formation de chiper l’avantage de la glace. Le No 23 a inscrit là son 13e point des séries éliminatoires, ce qui en fait le joueur le plus prolifique encore­ en lice. Il est le meilleur de son équipe au nombre de buts marqués (7), du différentiel (+11) et des réalisations décisives (3). Il a bien fait de rester.