Hockey sur glace

25 novembre 2019 16:23; Act: 25.11.2019 17:22 Print

Les Servettiens savaient qu'ils devaient venir en bus

par Renaud Tschoumy - Supporters bloqués à Morges: le «Parterre Nord Genève» dénonce l'«entrave à la liberté de 200 personnes».

Les supporters servettiens bloqués au port de Morges ont tiré des fusées et des pétards depuis le bateau.
Sur ce sujet
Une faute?

Les quelque 200 supporters genevois qui avaient prévu d'aller assister au derby de National League de hockey entre le Lausanne HC et GE Servette, samedi, ont donc été bloqués par la police au port de Morges et interdits d'accès à la Vaudoise aréna. Après trois heures d'excitation, ils ont finalement accepté de débarquer et de rallier la gare de Morges, où ils ont pris un train pour Genève - à l'exception de quelques récalcitrants qui ont mis le cap sur Malley et ont finalement pu entrer dans la patinoire.

Dans un communiqué, intitulé «Retour sur une opération calamiteuse de la police vaudoise», le «Parterre Nord Genève» - qui se définit comme une organisation voulant «rassembler et fédérer les différents amateurs du GSHC» - dénonce «le détournement d'un bateau privatisé» et l'«entrave à la liberté de 200 personnes». Il précise que le bateau a été réservé à la Compagnie Générale de Navigation (CGN) «en toute transparence concernant le but du voyage» et que le club de GE Servette «était au courant de ce déplacement».

Il précise que «le paiement de la location d'un bateau à la CGN pour un montant de plusieurs milliers de francs» a été effectué jeudi 21 novembre. Il faut savoir qu'il est très facile de louer un bateau via le site internet de la CGN. Pour 200 personnes et un trajet Genève - Lausanne, il faut compter un minimum de 6800 francs - équipage compris, mais apéritif, cocktail et/ou dîner en sus.

Pas d'arrivée autrement qu'en bus

Vendredi, le «Parterre Nord Genève» a cependant été informé que le Lausanne HC avait «décidé de refuser une arrivée autre qu'en bus». Le club genevois a de son côté déconseillé à l'organisation de maintenir son déplacement en bateau. Mais le PNG a répondu qu'il n'était «pas possible d'annuler le bateau à 24 heures du match» et qu'il était «logistiquement irréaliste de prévenir 200 personnes d'une annulation à ce stade-là».

Le samedi 23 novembre, les supporters sont donc montés dans le navire qu'ils avaient loué, et tout s'est bien déroulé jusqu'à ce que, peu après 17 heures, le capitaine leur annonce que le bateau était détourné en direction de Morges, sur ordre de police.

Pas de remboursement en vue

Directeur marketing et ventes de la Compagnie Générale de Navigation, Frédéric Monthoux n'a pas souvenir d'un précédent: «Cela fait deux ans que je travaille à la CGN, et je n'avais jamais entendu parler d'un tel cas. Mais le capitaine de notre bateau n'avait pas d'autre choix que d'obéir à la gendarmerie. Ce qui s'est produit, c'est comme si un car de touristes avait dû s'arrêter sur le bord de l'autoroute pour un contrôle de police. La différence, c'est que cela s'est produit sur l'eau, et non sur route. Mais quand la police vous demande de vous arrêter, vous êtes obligé de le faire.»

Dans son communiqué, «Parterre Nord Genève» précise qu'il «n'abandonne pas l'idée de donner suite à cette situation» et «réserve tous ses droits, dont une demande de remboursement du montant de la croisière». À qui? En tout cas pas à la CGN. Frédéric Monthoux: «Il n'y a pas lieu de parler d'un éventuel remboursement. On n'a fait que se plier aux injonctions des forces de l'ordre, rien d'autre.»

Une dernière chose: malgré de nombreux tirs de fumigènes, fusées, pétards et feux de détresse, le bateau n'a pas subi de dépradations - «Ou alors minimes», conclut Frédéric Monthoux.

Hockey

Les commentaires les plus populaires

  • Nico le 25.11.2019 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    partout le bordel

    quand les ultras de chaque club auront compris qu'ils doivent supporter leur équipe avec fair play et arrêter de foutre la merde il y aura plus de problèmes pour les déplacements ! Regardez la merde que toutes ces personnes font dans toutes les villes! stades et patinoire ! faut ouvrir les yeux

  • IHPO le 25.11.2019 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    RENSEIGNER VOUS AU LIEU DE RALER

    Lentrée se fait par car directement dans la zone visiteurs afin déviter que les supporteurs des deux équipes se retrouvent nez à nez avant ou après le match! La police na pas que ça à faire que de gérer les débordements autours de la patinoire. Sauf erreur, il y avait également un autre événement ce jour là. Si tu organise ce genre de truc, tu regardes avec les responsables de la patinoire où tu vas ! Je suis sûre quils auraient trouvé une solution (un bus spécial du port à la patinoire p.ex.). Quand on fait pas les choses selon les règles faut pas soffusquer après de se faire rembarrer!

  • mister.g le 25.11.2019 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on aurait pu éviter ça

    Pourquoi ne pas les laisser débarquer et les accompagner à la patinoire. De toute façon la police était sur place, mais aurait été mobilisé 30min au lieu de 3 heures. Y aurait eu moins de bordel...

Les derniers commentaires

  • eigenmann margareth le 26.11.2019 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    un système comme un autre

    A Fribourg aussi ils doivent prendre les cars ou le train. Et pourtant lors de match nous sommes envahis de véhicules avec plaques vaudoises qui se permettent de parquer sur nos places privées et même devant les portes de garage. A chacun sa façon de supporter son club.

  • @Geneviève le 25.11.2019 23:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention danger

    J'habite à Morges et quand nous avons vu tout ces policiers débarquer on a quitté les lieux sans demander son reste, on a compris. Des genevois casseur pour en découdre avec les commerces, les trains, le LHC et ses supporters, (pareil en France) y en a marre. Le foot aussi et ça se dit sportif, vous êtes la hantise des clubs. Je ne suis pas une genevoise qui doit être assistée en tout dans ses mouvements, suis enceinte ça dérange ?

    • pittoresque le 26.11.2019 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@Geneviève

      Donc vous avez quitté les lieux à la vue des policiers sans même savoir ce qu'ils se passent... Et vous parlez de casseurs... Raisonnement intéressant..

    • GVA le 26.11.2019 20:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@Geneviève

      Pauvre Geneviève. Des lausannois ont mis le feux à un de leur propre stade.

  • @Kalvin le 25.11.2019 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un supporteur de Geneve.

    100 % de commentaires de gentils genevois pour critiquer le reste de la Suisse. Même en ce faisant passer pour des vaudois.

  • luc le 25.11.2019 22:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ....

    les ultras c'est des saloperie qui veulent tout faire a leurs sauces et que le règlement est clair entre match a risque à ce moment-là Servette le club as fait des conneries en approuvant la stupidité de ces ultras a eu de rembourser

  • HCFG le 25.11.2019 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'accord

    En gros dans l'histoire, c'est la police qui a foutu la m........