LNA - demi-finale

28 mars 2011 21:16; Act: 28.03.2011 21:22 Print

Les jeunes ont-ils les clés de la finale?

par Grégory Beaud - Mardi soir, Kloten reçoit Berne pour le 7e match de la demi-finale de LNA. Le salut pourrait passer par la fougue.

storybild

Samuel Walser (à dr.) est bien défendu par Joël Vermin. Les novices ont déjà des responsabilités. (Photo: Keystone)

Une faute?

Samedi, Vermin a marqué le 2-0 pour Berne, permettant à sa formation de faire le break lors de l’acte VI de cette série. «C’est un signal positif que de voir ces jeunes prendre des responsabilités», s’est réjoui Manuele Celio, assistant de Sean Simpson à la tête de l’équipe nationale.

A 18 ans, l’ailier n’est pas un cas isolé au sein de ces deux formations, qui s’appuient sur une solide base de juniors élites. Les Bernois Scherwey (19 ans), Froidevaux (22) et Berger (21), ainsi que les Zurichois Walser (18), Steiner (19) ou Hollenstein (21) font partie intégrante de deux des meilleures équipes du pays. De quoi reléguer Stancescu (26) au rang de vieux de la vieille. «Pour leur développement, il est important qu’ils soient confrontés à leurs responsabilités», a étayé Manuele Celio, ancien joueur de Kloten et d’Ambri.

Cette tendance au jeunisme est en train de s’accentuer en ligue nationale. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Davos, premier finaliste, peut s’appuyer sur Guerra (17 ans), Stoop (20 ans) ou Untersander (19 ans). «Arno Del Curto se rend bien compte qu’en faisant jouer les jeunes, il économise de l’argent par rapport à un routinier», a analysé Manuele Celio.

Est-ce à dire que Sean Simpson en fera de même prochainement? «A l’échelon international, il faut plus d’expérience, a poursuivi l’assistant. Brunner ou Sciaroni ont déjà été intégrés. Cela continuera, mais peut-être de manière moins évidente.»