Hockey sur glace

26 avril 2019 20:52; Act: 26.04.2019 20:52 Print

Malin, il commet la faute et fait pénaliser l'autre

Ancien gardien chez les Ottawa Senators, Andrew Hammond a réussi à complètement duper les arbitres lors d'un match en AHL.

Une faute?

On l'a surnommé le «Hamburglar», jeu de mots composé avec son patronyme et le mot burglar, qui signifie voleur, pour sa capacité à chiper le puck aux buteurs adverses. Lui? C'est le gardien Andrew Hammond. Il avait fait les beaux jours des Ottawa Senators durant la saison 2014-2015, avant de petit à petit perdre de sa superbe. Désormais âgé de 31 ans, c'est en American Hockey League (AHL) qu'il tente de se refaire une santé, dans les rangs de l'Iowa Wild, club ferme de l'équipe du même nom représentant le Minnesota en NHL.

Jeudi soir, le dernier rempart canadien s'est mis en évidence par une action manquant singulièrement de fair-play, dont son équipe a brièvement tiré profit. Le Wild affrontait les Milwaukee Admirals au premier tour des play-off d'AHL.

L'équipe locale menait 2-0 à 7 minutes de la fin de ce 3e acte, lorsque l'attaquant des Admirals Phil Di Giuseppe est passé dans le dos de Hammond après avoir passé derrière sa cage.

C'est la victime de la balayette qui a fini sur le banc

La série était égale 1-1 alors que les deux formations se retrouvaient à Milwaukee jeudi soir. Voyant le buteur arriver, le Hamburglar a cette fois volé une pénalité à ses adversaires en tendant la jambe en arrière au moment où Di Giuseppe le frôlait avant de se laisser choir comme s'il avait été heurté par son adversaire. Les arbitres n'y ont vu que du feu et c'est le joueur de Milwaukee qui est allé faire un tour sur le banc des pénalités.

Au cours de ces deux minutes de prison pour obstruction, le Wild en a profité pour réduire immédiatement le score en supériorité numérique. Mais le karma rétablissant parfois l'ordre rapidement, les Admirals ont fini par gagner le match. Ils mènent désormais 2-1 dans cette série avant l'acte IV prévu vendredi.

Hockey

(Sport-Center)