Hockey sur glace

21 janvier 2020 18:27; Act: 21.01.2020 18:30 Print

Quand les futures stars illuminent la «Vaudoise»

par Cyrill Pasche, Lausanne - Les meilleures nations ont évolué à un niveau incroyable durant les Jeux olympiques de la Jeunesse. Plusieurs joueurs nés en 2004 et présents à Lausanne deviendront des stars du hockey mondial.

storybild

Frank Nazar, un nom dont il faudra se rappeler: le jeune attaquant de l'équipe américaine est l'un des nombreux phénomènes du hockey ayant illuminé la Vaudoise aréna ces derniers jours. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Combien de hockeyeurs présents aux Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Lausanne réussiront une carrière au niveau professionnel dans quelques années? Et combien deviendront peut-être même des stars de la NHL, la meilleure ligue de la planète? «Il y a assurément plusieurs futures stars du hockey mondial sur la glace», s'enthousiasme Jan Alston, émerveillé par le niveau de jeu de la demi-finale entre les USA et le Canada. «Ces joueurs sont tout simplement incroyables, poursuit le directeur sportif du LHC. Que ce soit sur le plan technique, mais aussi de l'intensité qu'ils mettent dans leur jeu. Je suis épaté par ce que j'ai vu depuis le début de ce tournoi.»

Même son de cloche pour Pour John Fust, même si le responsable de la formation au LHC admet qu'il est difficile de se projeter avec des joueurs de cet âge (tous nés en 2004), d'autant plus que tous les meilleurs Canadiens, par exemple, ne sont pas forcément du voyage à Lausanne. Reste que l'ancien joueur pro et entraîneur de LNB a déjà repéré deux ou trois futures pépites du hockey mondial. «Il y a notamment quelques Russes et Américains qui m'ont impressionné. On sent tout de suite qu'ils ont quelque chose en plus et je ne serais pas surpris qu'ils fassent plus tard une grande carrière en NHL.»

Sur les traces d'Eichel, Kotkaniemi et Schvechnikov

Plusieurs talents présents il y a quatre ans à la dernière édition des JOJ ont fait carrière en NHL. Les plus connus? Le Russe Andreï Schvechnikov, numéro 2 de la draft en 2018 et actuel joueur des Carolina Hurricanes, ainsi que le Finlandais des Canadiens de Montréal Jesperi Kotkaniemi, le 3e choix du repêchage en 2018.

En remontant jusqu'à l'édition 2012 des JOJ, on retrouve des noms comme ceux de l'Américain Jack Eichel, numéro 2 de la draft trois ans plus tard en 2015 derrière Connor McDavid, ou encore le Finlandais des Toronto Maple Leafs Kasperi Kapanen, le 22e choix du repêchage en 2014.

Ne reste désormais plus qu'à patienter jusqu'au repêchage de juin 2023 pour savoir combien de joueurs ayant patiné à Lausanne ces derniers jours seront choisis par des franchises de NHL. En attendant, la finale de mercredi à 15h entre les deux meilleures équipes du tournoi, la Russie et les Etats-Unis, sera ce qu'il se fait de mieux actuellement au niveau international junior.

Hockey