Blessures grave au hockey

10 mars 2011 22:02; Act: 10.03.2011 23:58 Print

Stephen Harper somme la NHL d'agir

Le Premier ministe canadien Stephen Harper a sommé les dirigeants de la NHL d'agir pour réduire le nombre de blessures graves dans ce sport.

Sur ce sujet
Une faute?

La réaction du Premier ministre du Canada intervient après une scène violente qui a failli couté la vie à un joueur des Canadiens de Montréal.

Victime d'une dure mise en échec, l'Américain Max Pacioretty a été propulsé mardi la tête la première contre un poteau soutenant la baie vitrée avant de retomber lourdement sur la glace. Resté étendu sur la patinoire pendant de longues minutes, le joueur de 22 ans a finalement été évacué sur une civière et transporté à l'hôpital, où il se remet d'une commotion cérébrale et d'une fracture d'une vertèbre cervicale.

A Toronto, le Premier ministre Harper a exprimé sa «sympathie» à Max Pacioretty et souhaité qu'il puisse rapidement revenir au jeu. «Je crois que nous sommes tous préoccupés, et j'espère que la NHL l'est, par le nombre de blessures très graves que nous avons vues ces derniers temps», a dit M. Harper. «Et je pense que c'est quelque chose à laquelle ils devront s'attaquer», a-t-il ajouté en faisant référence aux dirigeants de la Ligue.

Juste auparavant, la police de Montréal a annoncé qu'elle avait été chargée par le ministère québécois de la Sécurité publique d'ouvrir une enquête, qui pourrait aboutir à l'inculpation de l'auteur de la mise en échec, le défenseur slovaque Zdeno Chara, des Bruins de Boston.

A l'inverse, la NHL avait décidé mercredi qu'elle ne suspendrait pas le défenseur format géant, suscitant incrédulité et colère chez plusieurs amateurs au Canada, alors que les télévisions repassaient en boucle depuis deux jours les images de la partie. «Quelqu'un devra-t-il mourir pour que les règles changent?», se demandait en Une le quotidien National Post jeudi.

(ats)