Hockey sur glace

23 février 2020 09:29; Act: 23.02.2020 10:09 Print

Chauffeur de surfaceuse, il mène un club à la victoire

Gardien d'urgence, un inconnu de 42 ans a célébré un succès avec Carolina en NHL.

storybild

David Ayres est devenu le héros improbable de la saison de NHL. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Quarante ans, jour pour jour, après la victoire des universitaires américains contre l'URSS aux Jeux olympiques de Lake Placid, le hockey a eu droit à un autre «Miracle sur Glace».

Samedi, dans le championnat de NHL, David Ayres, un conducteur de surfaceuse (dite «Zamboni») de 42 ans, a offert la victoire aux Carolina Hurricanes à Toronto (3-6). Ancien gardien dans les rangs juniors, il était le portier d'urgence pour cette rencontre.

A chaque partie de la ligue professionnelle nord-américaine, un portier de son profil passe le match dans une pièce de la patinoire et peut être appelé entre les poteaux si les deux goalies d'une équipe subissent des blessures.

C'est justement ce qui est arrivé aux Hurricanes au Scotiabank Arena. Tour à tour, James Reimer et Petr Mrazek ont été contraints de jeter l'éponge et David Ayres a reçu le fameux appel. «J'étais assis dans une salle de réunion lorsque j'ai reçu des textos qui me demandaient de me préparer, a-t-il expliqué. Lorsque j'ai vu les images à la télévision, j'ai compris que cela allait être mon tour.»

Greffé d'un rein en 2004, Ayres a effectué son entrée avec un masque des Toronto Marlies, le club d'American Hockey League dont il est le chauffeur de la surfaceuse et dont il avait été le portier No 2 dans le passé. A cet instant, Carolina menait 1-3 et il restait 28'41 à écouler dans le temps régulier.

Peu après, les Hurricanes ont inscrit le 1-4. Mais, dans la foulée, fébrile, Ayres a cédé sur des tirs de John Tavares et de Pierre Engvall. «J'étais un peu hésitant en deuxième période. Mais, durant la pause, j'ai dit aux gars que je serai prêt pour le troisième tiers.» Il a ajouté: «Je suis devenu plus calme quand Erik Haula m'a dit de prendre du plaisir et que, même si je prenais dix buts, cela ne serait pas grave.»

De retour sur la glace, bien aidé par ses coéquipiers d'un soir qui se sont regroupés devant lui, il a détourné ou capté les huit lancers des joueurs vedettes de la trempe de Mitch Marner et d'Auston Matthews.

Carolina s'est imposé 3-6 et le gardien de fortune a été récompensé par la première étoile devant une foule torontoise qui l'a ovationné.

Dans le vestiaire, il a été chaleureusement arrosé par les hockeyeurs venus de la Caroline et louangé par l'entraîneur Rod Brind'Amour.

Pour son rôle, Ayres a perçu la somme de 500 dollars américains et a pu conserver le chandail de son exploit. Le club de l'ailier grison Nino Niederreiter a compris que cette histoire hors du commun était susceptible de lui rapporter quelques billets verts. Dès la fin de la partie, des T-shirts au nom de Ayres étaient déjà en vente.

Hockey

(Sport-Center)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bruce Vanneur le 23.02.2020 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magique

    Génial ! Quand le sport offre ces beaux moments qui transcendent l'argent, la politique, le dopage et le marketing.

  • Seb Dee le 23.02.2020 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simplement BRAVO!

    Woooww!!!

  • John F. le 23.02.2020 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    Hockey Night in Canada

    That's hockey, Baby !

Les derniers commentaires

  • Delta one le 23.02.2020 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grand respect

    The hockey is more than a game...un véritable joyaux que cela fait du bien de voir cela....chapeau à ce gardien...

  • Goalie retraité le 23.02.2020 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec des si...

    Ancien gardien du même âge à la retraite depuis 25 ans, je me demande si je pourrai encore tenir la baraque dans la meilleur ligue du monde... Mentalement sans aucun doute mais le risque de blessure ou les jambes qui brûlent en infériorité me laissent penser que ça n'est de loin pas acquis !

    • Insomnie le 24.02.2020 04:20 Report dénoncer ce commentaire

      Pas mal

      Euh... Vous avez 42 ans et êtes à la retraite depuis 25 ans? Depuis vos 17 ans, donc... ;-))

  • Circo Loco le 23.02.2020 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Whaou respect...

    ...moment inoubliable pour lui!

  • JeanP le 23.02.2020 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle histoire de sport

    Des articles de ce style, un plaisir à lire. Bravo à Ayres!

  • Icing le 23.02.2020 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A méditer

    Moi je connais des joueurs dans un club lémanique qui perçoivent de 5000 à 10000.- par match et qui jouent juste quelques minutes le reste étant de la présence ....

    • Presse le Vengeur le 24.02.2020 09:41 Report dénoncer ce commentaire

      @Icing

      Bof, c'est la même chose à Lau$$$anne. Une équipe aussi attrayante que le bouseux de la Chaux et vaudois de coeur guignol chez MySport J.-P. Pressl-Wenger. De la médiocrité aussi chez nous et c'est malheureux.