Hockey sur glace

03 avril 2019 20:34; Act: 04.04.2019 06:02 Print

Un tout nouveau chapitre s'ouvre pour les Suissesses

par Cyrill Pasche - La sélection à croix blanche lance ses Mondiaux jeudi contre le Canada. La formation est fortement rajeunie, avec huit néophytes.

storybild

La Jurassienne Sarah Forster avait 20 ans aux JO de Sotchi. Aujourd'hui, elle est un cadre de l'équipe. (Photo: Keystone)

Une faute?

«L'équipe est jeune, mais l'ambiance est fantastique», lâche Sarah Forster, l'une des «taulières» de la sélection suisse avec ses 167 capes. La Jurassienne de 25 ans, médaillée de bronze aux JO de 2014, va disputer à Espoo (Fin) ses 6es Mondiaux. «Pour certaines joueuses, ce sera la première fois qu'elles se mesureront avec les meilleures de la planète. À nous, les anciennes, de bien les préparer pour cet événement. Avec huit néophytes, notre équipe est toutefois celle qui a le plus été remaniée.»

La sélection dirigée par la Zougoise Daniela Diaz est en phase de transition depuis le départ de plusieurs joueuses clés après le tournoi olympique de PyeongChang, en février 2018, dont la gardienne Florence Schelling.

Présentes dans le groupe des nations les plus fortes, les Suissesses affronteront le Canada jeudi après-midi en ouverture du tournoi. Elles défieront ensuite la Russie, les États-Unis puis la Finlande. Seule certitude: la nouvelle formule de compétition leur garantit une place en quarts.

Sarah Forster aborde ces Mondiaux en pleine confiance, après avoir réussi sa première saison à Brynäs, en Suède. «Je suis prête à endosser des responsabilités», sourit-elle. Trois autres hockeyeuses auront un rôle important à jouer dans cette compétition: les attaquantes Alina Müller (MVP des JO 2018) et Phoebe Stänz ainsi que la gardienne Janine Alder, dont la lourde tâche sera de faire oublier Schelling devant la cage.

Hockey

(nxp)