Ski nordique - Mondiaux d'Oslo

26 février 2011 14:48; Act: 27.02.2011 09:37 Print

Ammann croque aussi du chocolat

par Oliver Dufour, Oslo - Le Suisse n'a pu faire mieux que 4e lors du concours de saut à skis sur petit tremplin. Thomas Morgenstern a confirmé sa domination cette saison en décrochant l'or.

storybild

Le St-Gallois finit le concours avec une médaille en chocolat. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’année 2011 semble inscrite sous le signe du chocolat pour les Suisses aux Championnats du monde. Après les quatre échecs au pied du podium aux derniers Mondiaux de ski alpin de Garmisch-Partenkirchen (Lara Gut (2), Dominique Gisin et Didier Cuche), c’est Simon Ammann qui a dégusté l’amère breloque au cacao en saut à skis samedi. Sur le petit tremplin de Midstubakken, dans le brouillard et les flocons norvégiens, le lutin du Toggenburg n’a pu faire mieux que quatrième.

«Je n’ai pas eu les jambes dont j’avais besoin, parce que j’ai un peu forcé au premier saut», a regretté le quadruple champion olympique. «C’est intéressant. Je suis allé très vite dans la trace lors de la prise d’élan, mais avec la neige fraîche qui est tombée, je n’ai pas trouvé la position aussi directe que je l’aurais voulu.» Un constat confirmé par ses deux sauts du jour, mesurés à 97,5m et 101,5m.

Une équipe soudée

Déjà quatrième à sept reprises cette saison, Ammann a donc encore dû déchanter avec ses 247,6 points. Devant lui, le nouveau champion du monde autrichien Thomas Morgenstern (269,2 pts), son compatriote Andreas Kofler (260,1 pts) et le Polonais Adam Malysz (252,2 pts) étaient intouchables. Admettant que ce résultat lui était un peu pénible, «Simi» a néanmoins tenu à saluer la bonne prestation d’ensemble de l’équipe. «Nous étions quatre pour la première manche», a-t-il relevé. «C’est super, c’est ce dont nous avons besoin.»

Avec Andy Küttel (29e), Pascal Egloff (43e) et Marco Grigoli (45e), l’équipe nationale a en tout cas affiché l’envie de rendre une copie honorable lors du concours par équipe de dimanche, sur le même tremplin (15h). Se défendant d’être le «leader» du groupe, Simon Ammann a justifié l’intégration d’un quatrième sauteur pour cette compétition. «C’est important d’inclure des jeunes pour qu’ils progressent.»

Morgenstern sur un nuage

Solide leader de la Coupe du monde et vainqueur de la Tournée des Quatre Tremplins en début d’année, Thomas Morgenstern n’a laissé que des miettes à ses adversaires. Avec le soleil dissimulé toute la journée par une épaisse couche de brouillard, l’Icare autrichien a volé plus loin que tous. Son premier bond a atteint 101,5m, avant que le sauteur de Spittal an der Drau ne mette tout le monde d’accord en signant la plus longue distance du jour (107m) sur sa seconde tentative. Morgenstern est par ailleurs devenu le quatrième homme a avoir remporté un titre individuel aux Mondiaux, aux Jeux Olympiques et la Tournée.

«Il est très fort», a concédé un Ammann admiratif du vainqueur du jour. «Il a mieux récupéré et, spécialement sur le petit tremplin, il a la force qu’il faut dans les jambes.» Le Suisse s’est dit confiant quant à ses chances sur le grand tremplin, jeudi prochain (17h). Il lui faudra toutefois être au sommet de son art pour briller plus fort que «l’Etoile du matin».


Classement:
Oslo. Championnats du monde. Saut au petit tremplin. Classement final: 1. Thomas Morgenstern (Aut) 269,2 (101,5 m/107 m). 2. Andreas Kofler (Aut) 260,1 (99,5/105). 3. Adam Malysz (Pol) 252,2 (97,5/102). 4. Simon Ammann (S) 247,6 (97,5/101,5). Puis: 8. Gregor Schlierenzauer (Aut) 235,2 (93,5/98). 29. Andreas Küttel (S) 211,4 (91,5/93,5). Pas qualifiés pour la finale des 30 meilleurs: 43. Pascal Egloff (S) 87,8 (86,5). 45. Marco Grigoli (S) 87,3 (86,5).