Mondiaux à Oslo

01 mars 2011 13:16; Act: 01.03.2011 13:25 Print

Ammann face à la montagne autrichienne

Simon Ammann est confronté à la redoutable tâche de briser l'élan autrichien jeudi lors du concours au grand tremplin des Mondiaux d'Oslo.

storybild

Ammann s'imposera-t-il sur grand tremplin? (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Simon Ammann s'était imposé sur cet élançoir l'an dernier en Coupe du monde, mais sa dynamique actuelle n'est pas des plus favorables.

Un Ammann en grande forme aligne volontiers les séries: doublés olympiques à Salt Lake City en 2002 et Vancouver en 2010, or et argent aux Mondiaux 2007 à Sapporo, cinq succès d'affilée à la fin de l'hiver dernier ponctués par le titre mondial de vol à ski... Une fois sur son nuage, il y reste pour un moment.

Mais pour l'instant, le nuage est autrichien. Thomas Morgenstern y trône majestueusement, fort de ses titres individuel et par équipes au petit tremplin à Oslo et de ses succès au général de la Coupe du monde et à la Tournée des Quatre-Tremplins. Ammann est plutôt abonné aux accessits et aux places d'honneur ces dernières semaines, et il ne s'est pas montré parmi les meilleurs aux premiers entraînements sur le grand tremplin d'Oslo.

Mais il ne s'en formalise pas: «Le classement de ces entraînements est complètement secondaire. C'était une prise de contact. Ce qui compte, c'est de bien soigner la récupération en vue du concours.»

Par rapport au petit tremplin, le grand élançoir nécessite d'avoir une trajectoire plus basse à la sortie de table et d'emmener un maximum de vitesse, évoque Ammann. «Ces caractéristiques me conviennent», ajoute le sportif suisse de l'année, devenu l'hiver dernier le premier vainqueur sur ce majestueux tremplin avec vue plongeante sur les fjords, qui venait alors d'être inauguré. Ce succès lui avait d'ailleurs permis de sceller sa victoire au général de la Coupe du monde.

«Cela me démange en vue de jeudi. C'est particulier de sauter ici», évoque le Saint-Gallois, qui sera accompagné par Andreas Küttel - tenant du titre et qui fera ses adieux - et Marco Grigoli. Le casting au sommet devrait être semblable à celui du petit tremplin, estiment l'entraîneur suisse Martin Künzle et le chef de discipline Bernhard Schödler. Les Morgenstern, Andreas Kofler (Aut), Ammann, Tom Hilde (No), Adam Malysz et Kamil Stoch (Pol) sont en pole position.

(ats)