Saut à Harrachov

11 décembre 2011 16:47; Act: 11.12.2011 17:40 Print

Ammann finit dixième

Simon Ammann a réussi son meilleur saut dimanche lors de la qualification, mais a pris la dixième place du deuxième saut Coupe du monde dimanche à Harrachov (Tch.)

storybild

Ammann n'a pas réitéré son exploit lors du concours. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Simon Ammann a pris la 10e place du deuxième saut Coupe du monde dimanche à Harrachov (Tch). L'Allemand s'est imposé pour la première fois à ce niveau sur les traces de son père.

Ammann a réussi son meilleur saut de l'hiver dimanche à midi lors de la qualification. Le quadruple champion olympique n'a malheureusement pas pu rééditer son exploit lors du concours. Il a concédé quelques mètres aux meilleurs sauteurs. Le timing était bien le point faible du Saint-Gallois dans ce deuxième concours. Après un bon saut en première manche (8e), il a reculé lors de la deuxième manche pour terminer à la 10e place.

Son 9e rang à Lillehammer reste donc son meilleur résultat de la saison. «La tête du classement se rapproche et techniquement Simon est en progrès», commente l'entraîneur Martin Künzle. Le week-end prochain à Engelberg, Ammann doit encore élever son niveau afin d'aborder, après une courte pause de Noël, la Tournée des quatre tremplins dans les meilleures conditions. Ammann a fait de la tournée austro-allemande son principal objectif de la saison.

Richard Freitag a donc fêté sa première victoire en Coupe du monde. Ironie du sort, il l'a réalisé à l'endroit même où son père Holger s'était imposé il y a près de 29 ans. Freitag est après Severin Freund, le deuxième jeune Allemand, formé par l'ancien entraîneur de Swiss Ski, Werner Schuster (Aut), à gagner au plus haut niveau cette saison. Freitag s'est imposé devant Thomas Morgenstern et Freund. L'actuel leader de la Coupe du monde Andreas Kofler s'est classé cinquième.

Pas d'exploit par équipes

L'équipe de Suisse n'a pas signé d'exploit dans le concours par équipes de samedi. Simon Ammann, Gregor Deschwanden, Pascal Egloff et Marco Grigoli ont échoué au 9e rang. Ils n'ont donc pas pu prendre part à la manche finale d'une épreuve logiquement remportée par la Norvège, manquant la 8e place pour 4,5 points.

Auteur d'un saut mesuré à 130 mètres, Simon Ammann a parfaitement tenu son rôle de leader. Le quadruple champion olympique, qui obtenait ainsi 116,6 points, était seulement bien trop seul. Il réussissait près de 25 points de plus que Pascal Egloff, maillon faible de l'équipe avec ses 121 mètres (91,8 points). Deschwanden (124 mètres, 98,5 points) et Grigoli (120,5 mètres, 96,6 points) ne se sont pas non plus montrés suffisamment performants.

La Suisse n'avait plus aligné d'équipe en Coupe du monde depuis le mois de novembre 2010 et un 9e rang décroché à Kuusamo par Ammann, Grigoli, Rémi Français et le jeune retraité Andreas Küttel. Ammann, Küttel et Grigoli avaient également pris part au concours par équipes au petit tremplin des Mondiaux 2011 à Oslo, en compagnie de Pascal Egloff. Ce quatuor avait terminé 10e et n'avait pas non plus pu se qualifier pour la finale.

La Norvège a créé la surprise en s'imposant avec plus de 30 points d'avance sur l'Autriche. Les «Aigles» autrichiens n'avaient plus été battus dans un concours depuis mars 2010. Ils restaient sur huit succès d'affilée, inclus les deux titres des Mondiaux 2011.

(ats)