Icecross

12 mars 2018 12:59; Act: 12.03.2018 20:04 Print

Anaïs Morand au pied du podium en finale

par Oliver Dufour - Dimanche à Edmonton, la patineuse valaisanne a pris le 4e rang de l’épreuve finale de la Coupe du monde d’icecross, ainsi que du classement général.

Images Red Bull
Sur ce sujet
Une faute?

Depuis qu’elle a abandonné les patinoires et les épreuves artistiques, Anaïs Morand s’épanouit dans les spectaculaires descentes d’icecross. A l’instar de ce qui se passe dans les sports cousins que sont le skicross et le boardercross, les concurrents dévalent ici à quatre un circuit truffé de virages et de sauts dans le but d’arriver le premier en bas de la pente. Dimanche, la Coupe du monde avait rendez-vous à Edmonton, au Canada, pour la dernière épreuve de la saison, où la Valaisanne a bien failli s’offrir un nouveau podium après son beau troisième rang décroché le mois dernier lors du Red Bull Crashed Ice de Marseille.

Dans la descente finale, avec les quatre meilleures athlètes de la soirée, la patineuse de 25 ans a longtemps occupé la deuxième place, avant de connaître une chute et de heurter une paroi de la piste. Anaïs Morand a terminé quatrième derrière ses adversaires, ce qui lui a également valu un joli 4e rang final au classement de la Coupe du monde, derrière la gagnante du jour Amanda Trunzo (USA) et les Canadiennes Jacqueline Legere et Myriam Trépanier.

Glace trop molle pour respecter le programme

Chez les messieurs, l’épreuve a été perturbée par les températures trop clémentes en début de soirée. Les organisateurs ont dû se résoudre à annuler 16 descentes correspondant au premier tour des finales, où 32 des athlètes qui s’étaient qualifiés vendredi soir ont été privés de tours finaux face aux meilleurs descendeurs. Le Genevois Jim De Paoli a tout de même pu tirer son épingle du jeu en se qualifiant pour la petite finale, dans laquelle il a décroché la 7e place. «La glace était vraiment molle, c’était difficile», a-t-il plaidé au terme de la soirée. L’épreuve a été plus compliquée pour l’Argovien Kilian Braun (19e) et le Valaisan Derek Wedge (20e). De retour après une opération au genou, ce dernier a exprimé son soulagement. «C’est incroyable que je sois resté entier jusqu’à la fin de la course!»

Au classement général, Jim De Paoli signe le meilleur résultat helvétique avec le 9e rang final. Derek Wedge et Kilian Braun terminent quant à eux respectivement 18e et 19e. Le championnat du monde a été remporté cette année par le Canadien Scott Croxall devant l’Américain Cameron Naasz, qui l’avait devancé en remportant les deux dernières saisons de Coupe du monde, et l’Autrichien Luca Dallago, vainqueur dimanche soir à Edmonton. Quatrième nation mondiale de l’icecross au nombre de participants, la Suisse a été représenté cet hiver par 12 riders.