Patinage artistique

11 janvier 2010 16:38; Act: 11.01.2010 16:46 Print

Avant les JO, Lambiel vise le titre européen

Malgré une bonne dose d'incertitudes, Stéphane Lambiel aborde avec confiance et gourmandise la dernière ligne droite avant les Jeux de Vancouver.

Une faute?

«Je veux finir le travail. Avant d'ouvrir un nouveau chapitre, il faut clore l'ancien», a relevé à Lausanne le double champion du monde (2005 et 2006), motivé comme jamais à l'idée de disputer ses troisièmes Jeux, dans le secret espoir de faire mieux qu'en 2006 (2e). Un tel exploit passe presque immanquablement par une bonne performance aux Européens, d'autant que tous les regards, des juges en particulier, seront tournés vers lui en Estonie.


L'ancien retraité disputera en effet à Tallinn sa première grande compétition internationale depuis 22 mois. Ses victoires au Trophée Nebelhorn fin septembre à Oberstdorf (All), dans une épreuve de deuxième niveau, et aux Championnats de Suisse à Lugano le mois dernier n'ont été que des amuse-bouche. Le Valaisan n'y a pas présenté de triple axel et a peiné dans l'exécution du quadruple boucle piqué.


«A Tallinn, il faudra faire mieux techniquement», admet-il. Dans sa botte secrète, Lambiel a un nouveau programme pour le libre, la «Traviata» de Verdi, qu'il présentera pour la première fois dans dix jours, à la place de son tango devenu un peu lourd et dramatique.


«La Traviata, ça valse, c'est frais, ça exprime au mieux ce que je ressens actuellement», justifie l'artiste, qui avait déjà surpris en changeant juste avant les JO de Turin son programme court, avec succès. Sans le dire, Lambiel mise donc aussi sur l'effet de surprise.

(ats)