Ski alpin - Coupe du monde

05 mars 2011 07:22; Act: 05.03.2011 18:53 Print

Carlo Janka retrouve le sommet

Carlo Janka reste un sacré phénomène. Dix jours après une opération au coeur, le Grison a remporté le géant de Kranjska Gora (Sln).

storybild

Carlo Janka n'était encore jamais monté sur la première marche du podium cet hiver. (Photo: epa)

Sur ce sujet
Une faute?

Janka était censé être en convalescence en Slovénie. Lui-même avait affirmé qu'il voulait avant tout se tester après son intervention chirurgicale du 23 février. Une opération certes «légère» (effectuée par cathéter de radiofréquence), mais tout sauf optimale pour préparer une course. «Ce n'était pas facile de vivre avec cette idée d'opération», a reconnu le coureur d'Obersaxen, qui devait initialement passer sur le billard en fin de saison seulement.

Handicapé par des troubles du rythme cardiaque (arythmie), Janka avait jusqu'ici terminé quatre fois sur le podium cet hiver. Mais encore jamais sur la plus haute marche. «Je suis très heureux de renouer avec la victoire, d'autant plus que je vis une saison difficile. Ce succès est inattendu et c'est ce qui le rend si spécial», a commenté le Grison, vainqueur pour la neuvième fois en Coupe du monde. «Je suis surtout content de constater que les sensations sont les mêmes que par le passé», a-t-il relevé, ajoutant même qu'il ne s'était pas «senti aussi bien cette saison lors d'une course.»

14 ans après MvG

Il est toutefois trop tôt pour dire si l'opération a définitivement réglé ses ennuis. Cela ne sera possible qu'une fois la saison achevée, après une phase complète de repos. Reste que ce premier test s'avère très encourageant pour la fin de la saison et, surtout, pour la suite de la carrière de Janka. Outre son succès, le Grison n'est pas apparu exténué après ses deux manches. Cela n'a pas souvent été le cas cette saison, durant laquelle il a achevé de nombreuses courses en restant plié en deux dans l'aire d'arrivée et en peinant à reprendre son souffle.

En gagnant sur la piste de ses débuts en Coupe du monde (élimination en décembre 2005), Janka a offert une victoire que la Suisse attendait à Kranjska Gora depuis 14 ans et le sacre de Michael von Grünigen.

Une première pour Pinturault

Deuxième après la manche initiale, Janka est le seul à avoir résisté l'après-midi au retour fulgurant d'Alexis Pinturault. Classé 16e le matin, le prodige français de 19 ans a bondi au classement pour s'offrir le premier podium de sa prometteuse carrière. Sacré champion du monde juniors de géant fin janvier à Crans-Montana, le coueur de Courchevel est même passé à deux centièmes de la victoire.

Pour triompher, Janka a aussi profité de la déconvenue de l'Autrichien Philipp Schörghofer, leader après la première manche mais éliminé lors du second tracé. Quant à Ted Ligety, no 1 mondial du géant, il a pris la troisième place. Ce nouveau podium assure quasiment le globe de la discipline à l'Américain. Alors qu'il reste un géant au programme, il compte 77 points d'avance sur Aksel Lund Svindal (22e samedi) et 80 sur Cyprien Richard (4e).

Derrière Janka, cela s'est moins bien passé pour l'équipe de Suisse, privée de Didier Cuche (convalescent avec son pouce cassé) et Silvan Zurbriggen (au repos). Pour sa première Coupe du monde à Kranjska Gora, le Valaisan Justin Murisier s'est classé 21e. Après avoir frisé l'élimination, Marc Berthod n'a pas pu faire mieux que 27e, tandis que Sandro Viletta a abandonné dès la manche initiale.

(ats)