Ski de fond - Coupe du monde

12 mars 2011 13:44; Act: 12.03.2011 17:07 Print

Cologna gagne la Coupe du monde

Dario Cologna a remporté de manière souveraine la poursuite sur 20 km à Lahti, son premier succès en Coupe du monde sur une épreuve d'un jour. Il s'est du coup assuré la victoire au général.

Une faute?

Dario Cologna a vite oublié sa débâcle des Mondiaux d'Oslo. Au lendemain de son 25e anniversaire, il a remporté la poursuite sur 20 km à Lahti (Fin), son premier succès sur une course d'un jour en Coupe du monde, et s'est assuré du même coup le gros globe de cristal du général pour la deuxième fois après 2009.

Cologna s'est montré souverain dans cette poursuite, s'imposant au finish, avec une accélération progressive dans le stade d'arrivée, devant les Français Maurice Manificat, 2e à 0''6, et Vincent Vittoz, 3e à 1'''. Le Grison s'était auparavant constamment montré présent aux avant-postes et avait empoché deux bonifications.

Il fait coup double, puisque ce succès lui assure la victoire au général de la Coupe du monde, où il compte 473 d'avance sur le Norvégien Petter Northug, alors qu'il ne reste à disputer que le sprint de dimanche à Lahti et les finales de Stockholm et Falun (Su) en fin de semaine prochaine, soit 500 points en jeu. Or, Northug n'est pas présent à Lahti. Il se repose, après son festin des derniers Mondiaux d'Oslo (3 titres). Cologna ne sera donc plus rejoint.

«Toujours sous contrôle»

«Je suis très heureux. Ce succès montre que ma forme est très bonne», s'est réjoui Cologna, en réponse aux critiques émises après Oslo, où son meilleur résultat avait été une 9e place. «J'avais de bonnes sensations aujourd'hui et j'ai eu constamment la course sous contrôle. J'ai pu garder de l'énergie pour le final.» Le fondeur de Mustair a même pu se permettre de finir en roue libre sur les derniers mètres pour savourer son succès.

Ce deuxième globe de cristal constitue une belle consolation, même s'il ne suffira pas à effacer sa déception des Championnats du monde, le point d'orgue de la saison. Au moins autant que sa victoire au général, le Grison peut se réjouir de cette victoire du jour à Lahti. Il s'agit de son premier «vrai succès» en Coupe du monde, lui qui jusqu'à présent ne s'était imposé que dans le cadre de courses par étapes sur plusieurs jours comme le Tour de Ski, le mini-Tour à Kuusamo ou les finales de Coupe du monde.

Cette année encore, ces courses par étapes ont constitué le fondement de la conquête du globe par Cologna. Sur le seul Tour de Ski, il a amassé 726 points, plus de la moitié de son capital actuel, plus encore 221 pour son succès au mini-Tour de Kuusamo. Son principal rival, Northug, n'a pas joué la carte du général. Il avait d'une part connu des ennuis de santé en début de saison, n'entrant en scène qu'à mi-décembre, d'autre part axé toute sa préparation sur les Mondiaux.

Cologna, lui, a joué sur les deux tableaux. «Nous pensions pouvoir à la fois réussir en Coupe du monde et aux Mondiaux, mais ça n'a pas fonctionné», avait dit l'entraîneur privé de Cologna, Fredrik Aukland, après l'échec de son protégé à Oslo.

Confirmation

Le Grison avait été le premier Suisse à décrocher le gros globe il y a deux ans. Son nouveau succès, qui s'ajoute à ses deux victoires au Tour de Ski et à son titre olympique à Vancouver en 2010 sur 15 km, confirme qu'il est un des grands de son sport, même s'il n'a pas l'éclat d'un Northug. Ce dernier, qui compte sept titres mondiaux, n'a pas son pareil sur les courses d'un jour, quand Cologna s'illustre plutôt par sa régularité et ses grandes facultés de récupération.

Chez les dames, la victoire sur la poursuite de 10 km est revenue à la Norvégienne Therese Johaug, qui a poursuivi sur sa lancée après son titre de championne du monde du 30 km samedi dernier. Elle a devancé après examen de la photo-finish la Polonaise Justyna Kowalczyk, assurée du gros globe de cristal, et l'Italienne Arianna Follis, 3e à 23''4. Il s'agit de sa première victoire en Coupe du monde. La Norvégienne Marit Bjoergen, 4e, devra encore un peu attendre pour égaler le record de victoires sur le circuit mondial de la Russe Elena Vaelbe, victorieuse à 45 reprises dans les années 1990.