Ski alpin

14 décembre 2011 10:27; Act: 14.12.2011 15:29 Print

Cuche pour une première, Janka pour un retour

Avant d'aller fêter Noël, la Coupe du monde messieurs de ski alpin a droit à un premier festin.

storybild

Cuche retrouve l'une de ses pistes fétiches. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

De Val Gardena (I) à Flachau (A) en passant par Alta Badia (I), il y en aura pour tous les goûts jusqu'à mercredi prochain.

La vitesse sera d'abord à l'honneur à Val Gardena (super-G vendredi, descente samedi). Et qui dit vitesse, dit Didier Cuche. Fraîchement élu sportif suisse de l'année, le Neuchâtelois retrouve l'une de ses pistes fétiches, même si la réussite lui a souvent manqué sur la Saslong.

Cuche y avait certes enlevé le super-G en 2007. Mais la descente s'est toujours refusée à lui. Et souvent pour quelques centièmes: 2e en 2006 (à 0''02), 2e en 2007 (0''18), 3e en 2010 (0''10).

Après un début en fanfare à Lake Louise (1er et 2e), le skieur des Bugnenets s'est montré plus discret à Beaver Creek (2 fois 9e en vitesse). Son retour aux avant-postes est attendu sur la piste aux célèbres «Bosses du chameau».

En ce début de saison, le No 1 en vitesse ne s'appelle toutefois pas Didier Cuche, mais Beat Feuz. Jamais victorieux, mais trois fois sur le podium, le Bernois de 24 ans s'est installé parmi les cadors de la descente et du super-G. Reste à confirmer. Cela ne sera pas chose aisée à Val Gardena, où son expérience est quasi nulle avec une 51e place en 2009 comme unique référence.

Le dos de Janka

Val Gardena n'a, en revanche, plus de secrets pour Didier Défago (vainqueur du super-G en 2002) et Silvan Zurbriggen (1er en descente en 2010). Cela ne fait toutefois pas des Valaisans des favoris à la victoire.

En progrès, Défago reste malgré tout en phase de réacclimatation après sa saison blanche en 2010-2011. Quant à Zurbriggen, il est l'une des grosses déceptions de ce début d'exercice. Candidat déclaré au globe du classement général, le skieur de Brigue compte une maigre 14e place comme meilleur résultat jusqu'ici.

Cela ne va pas fort non plus pour Carlo Janka. Le Grison vit un début de saison frustrant. Rétabli de ses ennuis au coeur, le voilà rattrapé par des douleurs au dos. Le skieur d'Obersaxen ne peut pas pleinement exploiter son potentiel. Ses résultats s'en sont ressentis: après une 4e place en ouverture de saison à Sölden (A), il est resté loin des meilleurs lors de la tournée nord-américaine.

De retour de Beaver Creek, Janka a bénéficié d'une dizaine de jours de pause. Un break que le Grison espère salvateur. Car, après Val Gardena, il jouera gros dimanche à Alta Badia, à l'occasion de l'un des deux géants les plus cotés de l'hiver avec celui d'Adelboden.

Outre sa «classique», Alta Badia organisera lundi un slalom. Deux jours plus tard, c'est un autre slalom qui se disputera en nocturne à Flachau (A), en remplacement de celui annulé mi-novembre à Levi (Fin).

Avant d'attaquer ce copieux programme, aucun coureur n'a véritablement pris les commandes au classement général de la Coupe du monde. Le Norvégien Aksel Lund Svindal tient la corde, mais les écarts sont faibles avec ses poursuivants, l'Américain Ted Ligety, l'Autrichien Marcel Hirscher et le tandem Cuche-Feuz.

(ats)