Coupe du monde à Lenzerheide

17 mars 2011 08:01; Act: 17.03.2011 23:14 Print

Cuche vainqueur au saut du lit déjà

par Jean-Philippe Pressl-Wenger, Lenzerheide - L'épreuve ayant été annulée à cause de la météo, le Neuchâtelois remporte le globe sans combattre.

Sur ce sujet
Une faute?

«J’ai à peine eu le temps de reposer le téléphone qui m’annonçait l’annulation des courses que mes physios et mon serviceman entraient dans ma chambre avec de quoi trinquer», a expliqué Cuche, tout sourire. En compétiteur exemplaire, le skieur du Val-de-Ruz a insisté sur le fait qu’il aurait préféré remporter ce deuxième globe de la saison, le sixième de sa carrière, sur la piste. «Grâce à ma constance durant l’hiver, je mérite ce globe», a ajouté Cuche. L’Hercule des Bugnenets peut surtout se féliciter d’avoir remporté l’épreuve de Kvitfjell alors qu’il était prisonnier d’une tourmente médiatique.

Didier Cuche n’a pas toujours été compris dans les médias. Aujourd’hui, le descendeur prouve qu’il sait mieux maîtriser les contraintes liées à la communication. «On en apprend tous les jours, et j’aimerais pouvoir revenir dix ans en arrière pour gérer ces années-là avec l’expérience accumulée. J’aurais investi moins d’énergie dans des broutilles et j’aurais été plus efficace.» Cuche a avoué avoir pris conscience des pièges liés aux nombreuses interprétations que le public, à travers les médias, pouvait faire de ses déclarations. «Une chose est sûre, a poursuivi le lauréat du jour, je ne ferai jamais de politique et je ne prendrai jamais la place de Günther Hujara (n.d.l.r.: responsable des épreuves masculines).»

Deux titres, six aspirants

Indécis. Chez les messieurs, les globes de géant et de slalom n’ont plus que trois prétendants chacun. Demain, l’Américain Ted Ligety tentera de décrocher son 3e cristal en géant après ses triomphes de 2008 et 2010. Ses seuls contradicteurs n’ont que des chances réduites de le d­éloger. Le Norvégien Svindal lui rend 77 points et le Français Richard 80. Pour le slalom de dimanche, c’est plus serré. Avec 478 points, le Croate Kostelic, déjà lauréat du général, mène le bal devant Grange (442) et Myhrer (383). On notera encore que le champion du monde junior, le Nidwaldien Reto Schmidiger, sera de la partie en slalom.