Tour de ski

06 janvier 2011 10:03; Act: 06.01.2011 15:27 Print

Dario Cologna plus souverain que jamais

Le fondeur suisse Dario Cologna a réalisé le meilleur chrono, lors des 35 km de Coupe du monde de Tour de ski, jeudi.

storybild

Dario Cologna s'est imposé jeudi.

Sur ce sujet
Une faute?

Il s'est imposé avec 1'06 d'avance sur le Suédois Marcus Hellner et se profile plus que jamais comme le vainqueur final.

Le Grison s'était élancé avec 42''8 d'avance sur le Canadien Devon Kershaw et n'a jamais été rejoint. Il a parcouru les 35 km en solitaire, gérant magnifiquement son avantage contrairement à son principal rival qui a calé vers la mi-course et s'est fait avaler par le groupe de chasse.

«Mettre la pression»

«C'était dur aujourd'hui, mais je suis resté concentré pour creuser un maximum d'avance», a commenté Cologna. «Je suis parti à mon rythme pour finir fort. J'ai été tenu au courant des écarts pendant toute la course et j'ai cherché à mettre la pression sur les poursuivants.»

Samedi, Cologna s'élancera pour l'avant-dernière étape, un 20 km en classique avec départ en ligne à Val di Fiemme, avec 1'11 d'avance sur Hellner au général (le résultat de ses 1'06 d'avance au terme de l'étape plus 5'' de bonifications glanées en plus que le Scandinave).

Le fondeur du Val Müstair est considéré comme le vainqueur de cette 6e étape mais ce n'est pas lui qui a signé le meilleur temps absolu. Hellner par exemple s'était élancé avec 1'14 de retard et a donc grappillé quelques secondes.

La folle remontée de Perl

Le Grison Curdin Perl a fait bien mieux encore: il a repris environ une minute à son prestigieux compatriote et remonte à la 6e place du général, à 1'56. A l'instar de Perl, une dizaine de fondeurs, comme le tenant du titre Lukas Bauer ou le Norvégien Petter Northug, 3e du général à 1'49, peuvent encore prétendre au podium final.

Vu sa maestria, Cologna ne devrait lui plus laisser échapper la victoire, qui serait sa deuxième dans cette épreuve après 2009. Après une journée de repos vendredi, il veillera a empocher quelques nouvelle bonifications - sa spécialité dans ce Tour - dans le 20 km en classique de samedi à Val di Fiemme pour asseoir sa suprématie avant l'étape finale difficile de dimanche.

Il s'efforcera aussi de rester... bien au chaud, contrairement à quelques-uns de ses rivaux qui tombent malades. Dernière victime de marque, le Russe Alexander Legkov, fiévreux, a dû jeter l'éponge jeudi. Cet abandon le privera de plusieurs centaines de points à l'arrivée du Tour, permettant à Cologna de s'envoler en tête du général de la Coupe du monde.

«Je suis en forme et je crois fermement en la victoire finale», a précisé le Grison. A la question de savoir s'il est dans la forme de sa vie, il glisse malicieusement: «J'ai 24 ans, j'espère progresser encore.»

En attandant, le champion olympique du 15 km n'a pas encore montré le moindre signe de faiblesse sur ce Tour. Son moins bon résultat d'étape est sa 7e place du prologue à Oberhof (All). La suite: une 1re place, une 3e, deux deuxièmes places et encore une 1re...

Chez les dames, la Polonaise Justyna Kowalczyk reste en tête mais elle voit ses rivales se rapprocher. Les Italiennes Arianna Follis (2e à 27'') et Marianna Longa, ainsi que Charlotte Kalla (Su) et Petra Majdic (Sln) l'ont en ligne de mire.

(afp)