Ski alpin - Mondiaux juniors

31 janvier 2011 12:46; Act: 31.01.2011 21:58 Print

Deux perles du slalom helvétique

par J.-Ph. Pressl-Wenger, Crans-Montana - Les Suisses ont réalisé un doublé hier aux Mondiaux juniors. Le signe d’un renouveau entre les piquets serrés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Avec Reto Schmidiger, champion du monde junior de slalom pour la 2e fois en 2 ans, et Justin Murisier, médaillé d’argent hier à Crans-Montana (VS), la relève helvétique a fait très bonne figure. De plus, les deux compères possèdent deux qualités: le caractère trempé nécessaire à l’avènement d’un champion et la capacité de garder les pieds sur terre.

«Ce n’est qu’une médaille, je n’ai pas gagné la Coupe du monde au général non plus, a relativisé le Valaisan Murisier, souriant du haut de ses 19 ans. J’ai juste fait une bonne 2e manche. Mais je ne pense pas avoir franchi de palier et j’ai encore à apprendre.»

Franz Hofer, responsable de la relève suisse, n’a pourtant pas tari d’éloges à l’endroit du Bagnard. «C’est le seul skieur né en 1992 qui participe déjà à des épreuves de Coupe du monde. Le fait qu’il arrive à se qualifier pour des deuxièmes manches est très prometteur.» Hofer a ensuite loué la force mentale dont Reto Schmidiger a fait preuve et souligné l’importance d’un titre ou d’une médaille dans la construction d’une carrière.

Les compétitions continentales peuvent représenter un tremplin idéal. «Si tu skies bien en slalom de Coupe d’Europe, tu es devant en Coupe du monde aussi, a expliqué Reto Schmidiger. Il y a beaucoup de coureurs de Coupe du monde qui viennent disputer les slaloms avec nous, ce qui relève le niveau.»

Toutefois, un titre aux Mondiaux juniors n’est en aucun cas synonyme de bonnes performances en Coupe du Monde. L’exemple de Raphael Fässler, titré en 2004 à Maribor, est édifiant. Le skieur de Stoos n’a disputé que 4 courses en Coupe du monde, pour une 21e place et trois abandons.