Ski alpin

14 mars 2011 15:06; Act: 14.03.2011 15:14 Print

Didier Cuche face à son destin

Entre chasse aux globes et décision sur son avenir, Didier Cuche se trouve au centre de l'attention cette semaine aux finales de Lenzerheide.

Sur ce sujet
Une faute?

MERCREDI. Cuche et l'Autrichien Michael Walchhofer sont en «finale» de la descente. Les deux hommes visent un quatrième globe de la spécialité, exploit que seul Franz Klammer a réussi (5 trophées). Avant cette neuvième et ultime descente de l'hiver, Walchhofer pointe en tête avec 14 points d'avance.

Reste que le Neuchâtelois tient toujours son destin entre ses mains. Une victoire dans les Grisons lui assurerait par exemple le globe, quel que soit le classement de son rival (100 pts pour le 1er, 80 pour le 2e). Le tracé technique de la piste «Silvano Beltrametti» devrait a priori favoriser Cuche. Le classement des deux vétérans lors de la dernière descente disputée à Lenzerheide (finales 2007) parle aussi en faveur du Suisse: Cuche avait fini 5e, Walchhofer 11e.

A noter encore qu'en cas de grosse défaillance des deux leaders, Klaus Kröll aurait une infime chance de rafler le globe. Le no 2 autrichien accuse un handicap de 79 unités sur Walchhofer.

JEUDI. Contrairement à la descente, Cuche peut voir venir en super-G. Il possède une confortable marge de 68 points sur Ivica Kostelic et de 77 unités sur Walchhofer. Toutefois, une chose est certaine: le Neuchâtelois ne va pas calculer, lui qui reste échaudé par le couac de Bormio en 2008.

Débarqué en Italie avec un bonus de 99 unités sur Hannes Reichelt, Cuche avait voulu assurer. Il avait payé cette mauvaise tactique en se retrouvant éjecté des points (16e) par son propre coéquipier Daniel Albrecht et en se faisant souffler le globe par Reichelt pour 1 point.

Jusqu'ici trois fois en cristal en descente et une fois en géant, Cuche n'a encore jamais gagné de globe en super-G. Il connaît bien en revanche le rôle de dauphin, lui qui s'est classé 2e en 2002, 2007 et 2008.

VENDREDI. En géant, Cuche ne peut plus viser le trophée (no 9 mondial). Cette course pourrait toutefois prendre une saveur particulière pour lui, puisqu'elle pourrait tout bonnement être la dernière de sa carrière. A bientôt 37 ans (le 16 août prochain), le skieur des Bugnenets annonce mardi soir s'il rempile pour une saison ou s'il prend sa retraite sportive.

(ats)