Freeride

06 février 2020 22:22; Act: 06.02.2020 22:26 Print

«L'égalité de prime? Un acte symbolique fort»

par Sport-Center - La skieuse vaudoise, Elisabeth Gerritzen, troisième de la première étape du Freeride World Tour au Japon, veut aussi briller au Canada.

storybild

Elisabeth Gerritzen (à droite) a terminé troisième en ouverture de saison au Japon.

Sur ce sujet
Une faute?

Les freeriders du World Tour ont rendez-vous à Kicking Horse en Colombie-Britannique (Canada), vendredi dès 9h (17h en Suisse) pour la deuxième étape du circuit. Si la neige est au rendez-vous, la mauvaise visibilité a contraint les organisateurs à repousser l'épreuve initialement prévue jeudi. Sur «The Ozone Face», une pente courte qui ne convient pas forcément à son style, Elisabeth Gerritzen tentera de faire mieux que les années précédentes. «C'est une face qui ne me convient pas trop car elle est trop rapide et les sauts arrivent directement. Du coup, je ne peux pas vraiment exprimer mes qualités: la vitesse et la technique», a confié la skieuse vaudoise depuis le Canada.

Lors de la première étape à Hakuba (Japon) mi-janvier , la freerideuse installée à Verbier avait décroché la troisième place en choisissant justement une ligne très rapide et fluide. «Ce podium d'entrée est une belle mise en confiance. Vu qu'on a toujours le spectre de la qualification pour la finale de Verbier, ça fait du bien d'être dans le top 6 dès la première compétition, a souligné la Suissesse. Ça m'enlève une certaine pression.» Au Japon, les deux autres skieurs suisses engagés sur le Freeride World Tour n'avaient pas pu s'illustrer. De retour dans l'élite après une première expérience en 2017, le Valaisan Carl Renvall s'était classé 11e. Revenant de blessure, le skieur d'Orsières Yann Rausis avait dû se contenter du 15e rang.

Revivez le run de Gerritzen au Japon

Nouveauté depuis cette saison, le Freeride World Tour (FWT) a décidé d'attribuer le même prize money aux hommes qu'aux femmes. De quoi réjouir Elisabeth Gerritzen, seule suissesse engagée sur le circuit en l'absence de la Valaisanne Maude Besse, blessée. «Le FWT justifiait sa décision par le fait qu'il y avait moins de femmes au départ, alors que c'est lui qui décidait du nombre d'athlètes, souligne Elisabeth Gerritzen. Même s'il aurait pu être fait plus tôt, l'acte est fort en symbolique. Et les réactions sont positives, même s'il y a toujours des réactions misogynes sur la Toile».

La Vaudoise installée à Verbier n'a pas manqué d'évoquer le combat pour l'égalité entreprit par l'ancienne freerideuse Anne-Flore Marxer, championne du monde en 2011. «Je suis fière pour elle et j'ai une pensée pour son combat. Elle a beaucoup milité mais elle s'était fait remballer à l'époque, car le FWT n'avait pas les mêmes priorités politiques et médiatiques» conclut Elisabeth Gerritzen.

Sylvain Bolt

Sports d'hiver

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lumberjack le 07.02.2020 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est où l'égalité ?

    Pourquoi faire 2 catégories alors??? On est égaux ou pas??? C'est valable pour tout les sports! Et le plus flagrant c'est bien le tennis que 3 sets en GS pour ces dames... pour un spectacle de loin pas à la hauteur des hommes elle touchent le pactole...

  • sysiphe le 07.02.2020 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pas au mérite mais à la masse

    Ok donc on paie plus les africains que les européens. Aucun soucis pour moi

  • Jose Ledire le 07.02.2020 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo les journalistes

    Puisqu'on ne peut pas écrire sous l'article concerné je tiens à vous signaler que patinage s'écrit avec un seul n. Si même les journalistes ne font pas attention !!!!!

Les derniers commentaires

  • Lumberjack le 07.02.2020 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est où l'égalité ?

    Pourquoi faire 2 catégories alors??? On est égaux ou pas??? C'est valable pour tout les sports! Et le plus flagrant c'est bien le tennis que 3 sets en GS pour ces dames... pour un spectacle de loin pas à la hauteur des hommes elle touchent le pactole...

    • Sans rapport le 08.02.2020 09:00 Report dénoncer ce commentaire

      @Lumberjack

      Vous ne mélangez pas non plus poids léger et poids lourds dans la boxe par exemple. Catégories ne signifie pas qu'il doit y avoir pour autant inégalité dans les primes

  • sysiphe le 07.02.2020 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pas au mérite mais à la masse

    Ok donc on paie plus les africains que les européens. Aucun soucis pour moi

  • Jose Ledire le 07.02.2020 07:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo les journalistes

    Puisqu'on ne peut pas écrire sous l'article concerné je tiens à vous signaler que patinage s'écrit avec un seul n. Si même les journalistes ne font pas attention !!!!!

  • Chg le 06.02.2020 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égalité sur la décente

    Bin c'est un sport où hommes et femme pourraient être dans la même catégorie...

    • Dessente le 07.02.2020 19:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Chg

      Votre commentaire est comment dire, décent ?

  • Marcus Argentarius le 06.02.2020 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et la force dans tout ça !?

    non non et non... les filles ne concourent pas dans les mêmes extrêmes que les garçons, leurs styles, leurs sauts, leurs musculatures etc. n'a rien à voir avec la stature des mecs. Seuls les sports délimités par le temps (foot, hockey, etc.) peuvent prétendre au même money price. Mais dès qu'on parle de force, d'effort, style, etc... il y a lieu de différencier homme et femmes.

    • Sioux Desbois le 07.02.2020 01:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marcus Argentarius

      Pour ta gouverne elles descendent les même faces que les hommes en général... Tant qu'à faire tu peux aussi dire que dans n'importe quel job les femmes ne méritent pas le même salaire que les hommes car elles n'ont pas de zizi?! C***

    • Nico le 07.02.2020 01:35 Report dénoncer ce commentaire

      Pigeon 1st

      Bouuuuh bouuh disent les pigeons

    • Marcus Argentarius le 07.02.2020 03:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sioux Desbois

      pas n'importe quel job, mais certains en effet mais il est clair que l'égalité n'est pas de mise, Mais dans le sport quand on voit que les filles ne peuvent pas tenir 5 set en tennis par exemple, ou toutes les pistes de ski plus courtes que les hommes, voire le patinage où les points sont adaptés aux capacités de la gente féminine. non les femmes ne sont pas l'égal de l'homme

    • bastien le 07.02.2020 11:50 Report dénoncer ce commentaire

      Sioux desbois

      Sioux desbois : Ah non, regardez une fois une étape du free ride world tour, entre les hommes et les femmes ça n'est pas le même sport. Les performances masculines sont nettement supérieures. Le dernier chez les hommes pourrait s'imposer chez les femmes. Au vu de la différence de concurrence, je pense qu'une prime supérieure chez les hommes serait plus juste.

    • Chg le 07.02.2020 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marcus Argentarius

      Bon, aussi ça rapporte rien, car y'a personne dans les gradins et ni dévalés écrans...

    • Téméraire le 07.02.2020 15:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marcus Argentarius

      le money price est dépendant de l argent généré par le sport dit. Rien à voir avec la durée, la stature musculaire ou quoi que soit d autre. Si un sport rapporte, les gains seront élevés . Ça n a rien a voir non plus avec le genre.