Mondiaux d’Oslo – Ski de fond

05 mars 2011 13:57; Act: 05.03.2011 16:57 Print

Johaug impériale, Bucher dans le top 20

par Oliver Dufour, Oslo - La Norvégienne s'est envolée samedi dans le 30km libre pour ravir l'or à sa compatriote, la favorite Marit Bjoergen. Seule Suissesse, Silvana Bucher a terminé 19e.

storybild

La victoire de la Norvégienne Johaug (gauche) prive Björgen (droite) d'une 5e victoire historique. (Photo: epa)

Sur ce sujet
Une faute?

Tout le monde attendait la grande reine de ces Mondiaux de ski nordique, Marit Bjoergen. Déjà quatre fois médaillée d’or à Holmenkollen, la fondeuse de Trondheim s’est pourtant fait voler la vedette par une autre étoile de Norvège. Therese Johaug, 22 ans, a avalé les 30km en 1h 23’45’’, terminant avec près d’une minute d’avance sur Björgen (1h24’29’’). La Polonaise Justyna Kowalczyk (1h25’19’’) a complété le podium.

Björgen résignée mais heureuse

Titrée en relais (4x5km), tant aux derniers Jeux Olympiques que jeudi passé sur la même piste à Oslo, Johaug a obtenu samedi sa première consécration mondiale individuelle. C’est devant une foule immense et conquise – massée aux abords d’un tracé baignant dans le soleil pour la première fois depuis le début de la compétition – que la skieuse d’Os a réalisé son exploit. Très vite échappée à l’avant de la course, elle a fait une véritable démonstration de force et n’a ensuite plus lâché les commandes jusqu’à l’arrivée.

«J’ai assez vite compris que je devais faire ma propre course et jouer ma carte à fond», a expliqué la talentueuse jeune femme. «C’est le plus grand jour de ma vie. Un rêve s’est réalisé.» Tout comme son aînée, Johaug a commencé la course avec sa deuxième meilleure paire de skis, puis a chaussé la troisième, avant de terminer en boulet de canon avec la plus performante de toutes. «Therese était clairement la fille la plus forte aujourd’hui», a concédé une Bjoergen admirative. «Après une vingtaine de kilomètres, j’ai compris que je devais me focaliser sur la médaille d’argent. Je suis contente pour Therese et pour mes Mondiaux en général. C’est un peu triste d’arriver déjà au bout.»

Bucher satisfaite, malgré des crampes

Seule Suissesse engagée dans la course, Silvana Bucher a terminé avec le sourire au 19e rang, concédant 7’14’’ à la gagnante du jour. «C’était une course très difficile. Le tracé est terriblement éprouvant», a jugé la Lucernoise. «Mais je suis extrêmement satisfaite de ce top 20. Je me suis sentie en bonne forme. J’ai un peu manqué mon départ, puis dans le dernier tour j’ai souffert de fortes crampes. Mais au final, je suis heureuse», a conclu la résidente norvégienne (Trondheim).