Ski alpin

23 février 2019 16:23; Act: 24.02.2019 07:13 Print

Lâché par ses cellules, Swiss Timing s'excuse

par Stéphane Combe, Crans-Montana - Le chronométreur de la descente de Crans-Montana a vécu un cauchemar samedi. Il a présenté ses excuses conjointement à Longines, responsable auprès de la FIS.

storybild

A cette heure, aucun communiqué n'a été publié par Swiss Timing, qui souhaite éclaircir les faits. (Photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Mais quelle malédiction touche Crans-Montana? Encore sous le choc de l'avalanche qui a emporté une vie sur l'une de ses pistes mardi, la station du Haut-Plateau a vu son épreuve phare de Coupe du monde, la descente, gâchée (toutes proportions gardées) samedi par de sérieux soucis de chronométrage sur la ligne d'arrivée. Quatre skieuses, toutes des Suissesses, ont en effet dû avoir recours à la bonne vieille mesure «à la main» pour connaître leur temps, plusieurs minutes après avoir franchi la ligne.

Plus étrange encore, les numéros de dossard de Jasmine Flury (no 2), Joana Hählen (no 6), Lara Gut-Behrami (no 12) et Priska Nufer (no 27) ne se suivaient absolument pas. Les si précieuses cellules ne se sont pas déclenchées, ni la A, ni la B (celle de réserve), sans que personne ne puisse l'expliquer, aussi bien le chronométreur (Swiss Timing) que l'organisateur. Président du CO, Marius Robyr a tout de suite écarté toute responsabilité. « C'était frustrant de rester les bras croisés car nous ne pouvions rien faire. J'ai demandé des comptes à Swiss Timing et j'attends de pied ferme leurs explications.»

Le communiqué conjoint de Longines et Swiss Timing est arrivé quelques heures plus tard, en début de soirée: «Le problème était dû à des problèmes de connexion entre l'infrastructure installée sur la ligne d'arrivée et la salle de chronométrage», précisent les deux entités. «Par conséquent, le chronométrage électronique n'a pas arrêté automatiquement le temps d'arrivée pour certains concurrents. Longines, partenaire officiel et chronométreur de la FIS, et Swiss Timing, responsable des opérations sur place, enquêtent actuellement sur les faits de cet incident et prendront pleinement en compte les résultats de cette enquête.»

Comme une course OJ!

Les skieuses, comme abasourdies, se sont crues «à une course OJ» (Joana Hählen), n'avaient «jamais vu ça» et espèrent «ne jamais le revoir» (Lara Gut-Behrami), voire n'ont pas supporté que les chronos des skieuses concernées soient modifiés après la course. Ce fut le cas – comment lui en vouloir ? – de l'Autrichienne Nicole Schmidhofer, destituée du podium au profit de Lara Gut-Behrami.

Les sifflets du public

Sa délégation, furax, a déposé protêt contre une méthode qui prête à confusion lorsque les cellules ne se déclenchent pas : un chrono de sécurité étant pris à la main chez toutes les concurrentes, il est comparé avec le chrono électronique (lorsqu'il a fonctionné) pour permettre d'adapter les potentiels chronos manquants. Avec la marge d'erreur que cela comporte. Ce fut le cas à Crans-Montana.

Les longues interruptions (qui n'ont guère servi) ont fini par décevoir jusqu'au public. Lorsque les skieuses franchissaient la ligne sans chrono officiel sur l'écran géant, de nombreux sifflets sont montés des tribunes de l'aire d'arrivée du Mont-Lachaux. De quoi faire perdre de sa substance au magnifique tir groupé des Suissesses. Samedi, personne ne savait trop qu'en penser. Mais l'image de la station, sérieuse candidate à l'organisation des Mondiaux 2025, en a pris un coup. Quel que soit le responsable qui sera désigné. Et dans l'espoir que toutes les concurrentes soient créditées du bon chrono dimanche, lors du combiné, au moment de franchir la ligne d'arrivée.

Longines et Swiss Timing concluent leur communiqué en exprimant leur déception après cet incident. «Nous souhaitons présenter nos excuses aux athlètes, organisateurs et spectateurs.»

Sports d'hiver

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Duvent le 23.02.2019 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a plus grave, mais ......

    Ça peut arriver, mais on va être la risée dans beaucoup de pays. La Suisse pays de l'excellence dans le monde du chronométrage.

  • Indulgence le 23.02.2019 18:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand tu nous tiens pas

    Ma fois il n'y a que ceux qui font rien a qui il n'arrive rien. On peut être le mieux préparé du monde, des fois ça va quand même pas... L'article aurait pu être un peu plus positif, soyons content d'avoir une entreprise suisse leader dans les chronos, et pas une entreprise délocalisée à l'autre bout de la planète...

  • jackelec le 23.02.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien de grave...

    Pourquoi Monsieur Robyr a t'il absolument besoin de trouver un coupable humain C'est la technologie qui a failli est voilà. Rien de grave au final, ce n'est que du sport et il y a des choses plus graves que ça sur la planète. A l'endre on a l'impression de vivre une grande catastrophe.

Les derniers commentaires

  • Deh Ruth le 24.02.2019 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Made in china

    Un mythe de précision suisse s effondre... Bravo...

  • Roger roger le 24.02.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    retraite

    tout d'abord veuillez respecter l'âge de la retraite

  • bob le 24.02.2019 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ..

    La honte

  • Momo le 24.02.2019 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Marius

    Merci Marius grâce à vous on a des courses en suisse romande

    • Blabla le 24.02.2019 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      Patrouille des assez

      Non ! AU valais Par contre quand on parle trop de quelquun ça fatigue

    • vivi le 24.02.2019 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Blabla

      C est En valais

    • Gilles le 24.02.2019 20:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Momo

      C'est sûr. Après avoir rendu la PdG indigeste il doit sévir ailleurs

  • Claude Vallotton le 24.02.2019 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste horlogerie suisse

    Lamentable Nous expliquer que c'est la faute à la chaleur de la neige qui a déstabilisé les supports des cellules, c'est se payer la tête du monde. La situation était la même toute la semaine. Alors !!! En tous les cas une société horlogère suisse, qui loupe l'arrivée de 4 coureuses suisses dans une course en Suisse, on est la risée de tous nos concurrents. Pour moi Longines c'est fini.