Val Gardena

17 décembre 2011 11:56; Act: 17.12.2011 15:53 Print

La descente annulée après 21 coureurs

La descente de Val Gardena (It) n'est pas allée à son terme. En raison de fortes rafales, les organisateurs ont annulé l'épreuve après 21 concurrents.

Sur ce sujet
Une faute?

Au moment de l'interruption, les Français Johan Clarey et Adrien Théaux menaient la course, devant la Glaronais Patrick Küng. C'est alors que le vent s'est levé.

De violentes bourrasques ont commencé à balayer le haut du parcours. Parti avec le dossard 18, Didier Cuche en a fait l'amère expérience. Après une vingtaine de secondes, le Neuchâtelois concédait déjà 0''81 à Clarey. Et sur la ligne, il accusait un débours de 2''43.

Devenue inéquitable et dangereuse, la course a été interrompue de longues minutes après le passage de Cuche. Trois autres descendeurs ont ensuite pu à nouveau s'élancer, avant que le responsable des courses de la FIS Günter Hujara n'annule définitivement l'épreuve. Elle devrait être reprogrammée plus tard dans la saison.

«Envie de chialer»

Cette décision n'a, évidemment, pas été du goût du clan français. «Je suis écoeuré, j'ai envie de chialer. Les conditions étaient changeantes mais pas dangereuses. On a fait des courses avec plus de risques. Si ce n'était pas deux Français devant, je ne sais pas si on aurait annulé», a regretté Clarey.

«C'est pas normal. Certes les conditions n'étaient pas régulières pour tout le monde, mais c'est aussi la loi du ski, c'est un sport d'extérieur. Et puis il y avait moyen d'attendre. Aucun coureur ne s'est blessé. Moi, à Lake Louisse, je n'avais pas été gâté par le vent. Après, on a bien skié», a remarqué Théaux.

Dans l'aire d'arrivée, Clarey et Théaux ont ensuite demandé des explications à Günter Hujara, sans en recevoir de «réponse satisfaisante» toutefois. «Il s'agit d'une décision du jury pour la sécurité des coureurs et éviter des chutes. Le vent changeait de direction toutes les 15 secondes», s'est justifié le directeur des courses.