Ski alpin

23 février 2019 13:52; Act: 23.02.2019 14:04 Print

Lara Gut-Behrami: «Il me reste encore à oser plus»

par Stéphane Combe, Crans-Montana - Finalement 3e de la descente de Crans-Montana, la Tessinoise revient sur les problèmes de chronométrage et sa performance.

storybild

Lara Gut-Behrami: «C'était un peu bizarre d'être à l'arrivée sans savoir son temps.» (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Lara, quelle drôle de course! Vous pensiez être 4e et une heure après la course vous êtes désormais 3e. Que ressentez-vous?

C'est surprenant. Je n'avais jamais vu quelque chose comme ça. Tant que ce n'est pas officiel, je ne me réjouirai pas trop vite. Sur ma course, je suis contente à environ 80%, avec encore beaucoup d'éléments à améliorer. Je suis contente de mon ski et du potentiel podium, mais le sentiment n'est pas parfait non plus.

Comment avez-vous vécu le fait que le chrono ne s'est pas déclenché à l'arrivée?

C'était un peu bizarre de franchir la ligne sans savoir mon temps. C'est la première fois que ça m'arrive et j'espère aussi la dernière. Au final, j'ai fait ma manche et j'ai vu que c'était vert au dernier inter. J'ai compris que c'était serré, donc que c'était bon signe pour mon classement.

Vous espériez partir tôt et finalement vous avez dû vous contenter du dossard 12. Cela a-t-il fait la différence avec le podium?

C'est clair que cela m'aurait aidé de partir devant, mais on voit Goggia gagner avec le dossard 13. Avec ces conditions de chaleur, ça aurait pu être pénalisant de partir derrière, mais ils ont bien travaillé sur la piste. La neige est molle et quelques skieuses sont tombées, ça c'est plus délicat.

Où la course s'est-elle jouée?

Dans ma manche, il me manque deux ou trois virages ou je n'étais pas propre sur le ski à 100%. C'est tout de suite des dixièmes qui jouent contre toi. J'ai perdu un peu le ski extérieur sur la dernière triple avant l'entrée dans le mur final.

Votre saison a eu de la peine à décoller. Êtes-vous rassurée par ce résultat?

Je sais que je dois travailler, je le ferai jusqu'au dernier jour où je skie. C'est ça qui me passionne. Je suis contente de tailler des virages comme je le veux, mais je suis consciente aussi qu'il me reste quelques virages où je dois oser plus.

Votre lien avec cette piste n'a pas toujours été rose. Était-ce mieux cette fois-ci?

C'est toujours satisfaisant de faire un bon résultat. Peu importe où je suis, j'essaie de faire de mon mieux.

Sports d'hiver

(nxp)