Ski alpin

07 avril 2019 12:16; Act: 08.04.2019 06:41 Print

Le double faux départ de Didier Défago à Verbier

par Oliver Dufour, Verbier - Dans le cadre du High Five, une épreuve qui réunit des stars de la Coupe du monde et des amateurs, le Valaisan a connu un drôle de mésaventure, samedi.

Sur ce sujet
Une faute?

L’humeur et la météo étaient au beau fixe samedi à l’occasion de la 20e édition du Verbier High Five. Cette épreuve festive, dans laquelle les concurrents s’affrontent en quatre épreuves (slalom géant, skicross, mini kilomètre lancé et «waterslide», où il s’agit de franchir une petite mare artificielle), réunit à chaque fois des skieurs amateurs et quelques stars du Cirque blanc. Celles-ci avaient cette année pour nom Daniel Yule, Fanny Smith, Tina Weirather, Adrien Théaux, Mauro Caviezel, Estelle et Luc Alphand, Sanna Lüdi ou encore Didier Défago.

Ce dernier a vécu une petite frayeur tôt le matin, en prenant le départ du géant, sa première épreuve de la journée. A l’instar de Franz Heinzer lors de la descente des Jeux olympiques de Lillehammer en 1994 (voir ci-dessous) ou d’autres illustres malchanceux, le Morginois de 41 ans a quitté le portillon de départ sans l’un de ses skis. Et plutôt deux fois qu’une! Un problème de réglage de sa fixation gauche a obligé le champion olympique de descente de 2010 à reprendre une troisième fois le départ de la course, en réduisant un peu son effort à la poussée. Fort heureusement, l’esprit ludique de la compétition a permis à Défago d’éviter l’élimination qu’il aurait subie lors d’une «vraie» compétition.

Yule et Noël sur un monoski

Le reste de la journée s’est en revanche déroulé sans le moindre accroc, comme le Valaisan le confirme dans la vidéo ci-dessus, où l’on peut voir son double faux départ. Qualifié pour les finales éliminatoires disputées sous forme de nouvelles manches de skicross, le quadragénaire a terminé au pied du podium final avec la médaille en chocolat. Le High Five a été remporté pour la troisième fois par le spécialiste du skicross Alex Fiva, devant le descendeur français Adrien Théaux (vainqueur l’an dernier) et de Marco Reymond, le fils d’Erika Hess.

Chez les dames, la victoire est revenue à Sanna Lüdi, autre championne de cross, devant Zoé Chastan, Charlène Genolet et Fanny Smith, gagnante du globe de cristal de la spécialité voici quelques semaines. A noter que les slalomeurs Daniel Yule et Clément Noël ont mérité quelques points pour leur audace en attaquant le waterslide sur un monoski, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Pas mal pour une première fois!





Sports d'hiver