Ski alpin

14 décembre 2019 07:54; Act: 14.12.2019 07:54 Print

Le phénomène Ester Ledecka

par Sylvain Bolt, St-Moritz - À 24 ans, la double championne olympique (ski et snowboard) n'a pas fini de surprendre.

storybild

Sur les skis ou en snowboard, la Tchèque est prête à dégainer cet hiver. (Photo: Keystone)

Une faute?

Vous n'avez pas pu passer à côté du phénomène. En février 2018, sur la neige coréenne de Pyeongchang, Ester Ledecka entrait dans l'histoire en remportant le titre olympique du Super-G en ski alpin, avant d'être sacrée en géant parallèle de snowboard (sa discipline de base) une semaine plus tard. La Tchèque devenait la première athlète de l'histoire (hommes et femmes confondus) à gagner la médaille d'or dans les mêmes Jeux olympiques d'hiver dans deux disciplines nécessitant des équipements différents.

Un simple coup de chance pour celle qui avait «loué» les skis de Mikaela Shiffrin pour son exploit? Le week-end passé à Lake-Louise, Ester Ledecka a prouvé que non. La polyvalente a refait le «coup» en Coupe du monde. Partie avec le dossard n°26 (le même qu'aux Jeux de Pyeongchang!), la Tchèque de 24 ans a remporté la première descente de la saison (privant Corinne Suter d'un premier succès) et a terminé quatrième de la seconde épreuve planifiée dans l'Alberta le lendemain. Jusque-là, son meilleur résultat était une septième place en descente obtenue à Lake Louise en 2017. Elle est ainsi devenue la première athlète (tous sexes confondus) à compter des victoires dans les deux disciplines en Coupe du monde. Aucun sportif ou sportive tchèque n'avait encore gagné une épreuve de vitesse sur le Cirque blanc.

Priorité au ski alpin ce week-end

Alors forcément, venait la question du choix. Car la Coupe du monde de snowboard ne s'est pas arrêtée pendant qu'Ester Ledecka vivait son rêve américain. La Tchèque a tranché et sera au départ du Super-G de St-Moritz samedi, puis enchaînera avec le slalom parallèle prévu dimanche en Haute-Engadine. Tant pis pour les épreuves de snowboard de Cortina d'Ampezzo de ce week-end, ce qui réjouira sans aucun doute les Suissesses engagées en Italie (Julie Zogg ou Patricia Kummer notamment). À 24 ans, la snowboardeuse quatre fois vainqueur du général de parallèle (17 victoires et 28 podiums) a désormais un maillot rouge de leader de la descente en ski-alpin à défendre. Décevante trentième du premier Super-G de la saison le week-end passé, la skieuse de Prague veut également se racheter sur la «Corviglia» de St-Moritz samedi. Et puis tant qu'à faire, elle sera aussi au portillon de départ du slalom parallèle dimanche, lors d'une épreuve qui lui rappellera sans doute son premier amour sur la planche.

En parlant de planche, la jeune tchèque est également une adepte de la version aquatique. Elle a récemment révélé au quotidien Blick qu'elle envisageait sérieusement une qualification pour les Jeux olympiques d'été 2024 en planche à voile. Le phénomène a de qui tenir. Son grand-père maternel Jan Klapac était une star du hockey, médaillé de bronze avec l'équipe de Tchécoslovaquie aux JO de 1964 à Innsbruck. Sa mère, Suzanne Ledecka, est une ancienne patineuse artistique. Quant à son père Janek Ledecky, il est une vedette de la chanson dans son pays, célèbre notamment pour ses chants de Noël. Soulignons enfin que la sportive polyvalente parle quatre langues, joue dans un groupe de musique et vient de terminer ses études en économie.

Sports d'hiver

(nxp)