Ski alpin

10 février 2019 16:01; Act: 11.02.2019 09:16 Print

Lindsey Vonn: «Qui est surpris?»

par Florian Müller, Are - L'Américaine a décroché la médaille de bronze en descente à la surprise générale. Elle quitte le cirque blanc par la grande porte, le coeur léger.

Voir le diaporama en grand »
Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn - avec son chien Lucy dans les bras - quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn - aux côtés de la légende du ski, le Suédois Ingemar Stenmark - quitte le cirque blanc par la grande porte. Médaillée de bronze de la descente aux Mondiaux, la championne américaine Lindsey Vonn quitte le cirque blanc par la grande porte.

Sur ce sujet
Une faute?

Lindsey Vonn rêvait d'un épilogue heureux à sa phénoménale carrière. Elle n'a eu de cesse de le répéter. Le record de Stenmark hors de portée, tout allait se jouer aux Mondiaux d'Åre. Une dernière médaille pour la route? A vrai dire, ils étaient peu à y accorder crédit – nous les premiers. Et même si elle prétend «avoir toujours cru en ses chances», on suppose que secrètement, au vu de ses dernières sorties, elle devait en douter elle-même. Sa grosse chute en super-G mardi, avec quelques coquards à la clé, venait renforcer le sentiment général: ces Mondiaux d'Are allaient offrir à Lindsey Vonn une dernière vitrine médiatique, le temps des adieux, mais pas matière à écrire une ligne supplémentaire à son palmarès.

Il faut alors accepter le passage par une cure d'humilité pour reconsidérer son cas: jusqu'au bout, Lindsey Vonn aura été une immense championne. Elle redoutait que cette saison marquée par les blessures et les doutes ne vienne entacher son souvenir, atténuer sa marque dans l'histoire. Il n'en sera rien. Cette dernière course aura finalement à la fois sublimé et résumé le personnage: du courage, de la résilience, de l'envie; et surtout un sens aiguisé de la compétition. Un formidable caractère de championne, en somme.

Lindsey Vonn, on doit avouer qu'on est un peu surpris de vous voir sur le podium

Qui est surpris? Tout le monde connait mon mental, ma capacité à tout donner. C'est pour ça que j'ai autant gagné de courses durant ma carrière, mais c'est aussi pour ça que je suis aussi souvent tombée.

Dans quel état d'esprit vous êtes-vous présentée dans le portillon de départ?

J'étais très nerveuse toute la journée. Je voulais plus que tout finir fort. Et surtout pas comme mardi lors du super-G dans les filets de sécurité. C'était une bataille interne, mais j'ai réussi à rester calme.

Comme Aksel Lund Svindal, vous vous offrez une apothéose.

Je voulais tellement finir comme Aksel, et je suis tellement heureuse d'y être parvenue. Je l'ai encouragé hier pendant sa descente et je suis sûre qu'il en a fait de même pour moi aujourd'hui. Il m'a beaucoup inspiré tout au long de sa carrière et maintenant nous avons tous les deux notre «happy end».

Le fait que la descente soit raccourcie vous a-t-il favorisé dans votre performance?

Ça m'a aidé, oui. Mais franchement c'était la seule décision à prendre car il y avait tellement de vent en haut. Le vent, c'est toujours le problème ici Åre. Et c'est vrai que le bas de cette piste me convient particulièrement bien, et j'ai vraiment pu lâcher les chevaux.

Êtes-vous déçue de ne pas avoir empoché l'or?

Non, vraiment, même si c'est difficile à avouer quand comme moi vous avez longtemps été habituée à gagner. Je suis aujourd'hui dans une situation qui ne me permet pas de faire la difficile. Ce n'est pas pour rien que je prends ma retraite, mon corps me fait vraiment souffrir. Je n'aurais pas pu faire mieux aujourd'hui. Je suis très reconnaissante de cette médaille de bronze.

Pensez-vous que le ski alpin va souffrir de votre départ?

Non, parce qu'il y a plein d'autres belles personnalités chez les filles. Je pense particulièrement à Sofia Goggia ou Mikaela Shiffrin, qui ont à n'en pas douter la force de porter ce sport. Et il ne s'agit pas uniquement de gagner des courses, il s'agit aussi d'assurer la promotion du ski alpin. Ça fait partie du job d'athlète.

Qu'allez-vous faire maintenant?

D'abord la fête, ce soir avec tous mes amis. Et ensuite je rêve juste de me reposer. Avant, j'avais peur du premier lendemain, de ma vie sans ski. Mais maintenant je sais, je suis convaincue que c'est la seule décision possible, je n'ai plus peur. Et dans le vrai monde, en fait, je suis plutôt jeune, alors que dans le ski j'étais toujours la vieille. J'ai encore plein de choses à faire et à accomplir.

Ingemar Stenmark vous a accueillie dans l'air d'arrivée. Un joli symbole, que vous a-t-il dit?

Il est un homme de peu de paroles, mais gentil et calme. C'est la légende de notre sport. Il n'aime pas les projecteurs bien qu'il les mérite tellement. C'est vraiment l'épilogue parfait pour moi. Il m'avait dit il y a quelques années que je battrai un jour son record. Et pour une fois Stenmark a eu tort!

Sports d'hiver

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tito le 10.02.2019 16:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Congratulations

    Digne d'une Grande Championne.

  • Lauren le 10.02.2019 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chapeau!

    Un immense B R A V O pour tout ce qu'elle a accompli durant sa longue et belle carrière! Bon vent pour la suite Lindsay!

  • Jimmy Erard le 10.02.2019 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respects Madame

    Merci Madame, le ski vous a beaucoup apporté, mais ce n'est rien par rapport à ce que vous avez apporté au ski et à ses spectateurs. Bravo et bonne continuation

Les derniers commentaires

  • Paul Émique le 11.02.2019 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon ça c ´ est fait...

    Maintenant on vire Sharapova et S. Williams du tennis et on ira mieux !

  • Jules Schmitt le 11.02.2019 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est américaine !

    Dents blanches bien alignées, elle dit I love you à tout le monde mais interdiction d'embrasser en public.

    • Michel Rossier le 11.02.2019 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jules Schmitt

      Sauf Ingemar...

  • vincenzobino le 10.02.2019 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique final

    Même final que pour Svindal. 2 grands champions qui vont manquer au cirque blanc...

  • KateM le 10.02.2019 21:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    respect

    bravo à cette immense championne! respect total pour l'athlète et pour la personne!

  • Jean Risdeja le 10.02.2019 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage...

    Dommage que la FIS ne l'a pas laissé concourir avec les hommes sur la Streif il y a quelques années en arrière. Les messieurs étaient pourtant d'accord et ça aurait été sympa !

    • DC28 le 10.02.2019 21:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Risdeja

      Lake Louise au Canada, si je me trompe pas

    • Brace Forimpact le 11.02.2019 00:45 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas le but!

      La Streif... Il aurait perdu 20 secondes, si elle arrive en bas! Cela n'empêche pas que je regarde les femmes et que j'aime le spectacle tout autant!