Ski alpin - Dames

19 mars 2011 08:40; Act: 19.03.2011 17:26 Print

Maria Riesch sacrée sans courir

L'Allemande Maria Riesch a été sacrée au classement général de la Coupe du monde à la suite de l'annulation du géant des finales de Lenzerheide en raison de la mauvaise météo.

storybild

Le géant dames des finales de Lenzerheide a été annulé en raison des mauvaises conditions météo. Du coup, l'Allemande Maria Riesch remporte le classement général de la Coupe du monde, avec trois points d'avance sur l'Américaine Lindsey Vonn. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En 33 épreuves et cinq mois de compétition, Riesch a accumulé 1728 points, soit trois unités de plus que Lindsey Vonn. Un écart infime qui en dit long sur un duel qui a duré toute la saison. Las pour la beauté du sport, les deux grandes rivales n'ont pas pu se départager sur la piste lors de cet ultime géant.


Ce dénouement va assurément accentuer la grogne de certains athlètes, Vonn en tête, qui estiment qu'il est injuste de ne pas rattraper les courses annulées lors des finales. Pour mémoire, le super-G, l'épreuve no 1 de Vonn, avait déjà été biffé du programme jeudi.


Même si l'Américaine a de quoi se sentir frustrée et amère, ce titre est mérité pour Riesch. La Bavaroise s'est montrée bien plus régulière que son amie cette saison, principalement dans les disciplines techniques.


En tête durant quasiment tout l'exercice, la skieuse de Garmisch aurait dû s'assurer plus rapidement ce grand globe, elle qui comptait plus de 200 points d'avance fin février. Mais rattrapée par l'enjeu, elle a faibli ces dernières semaines, laissant même Vonn prendre le leadership mercredi après la descente Lenzerheide.


Mais grâce à un ultime sursaut lors du slalom de vendredi (4e rang, Vonn 13e), Riesch est finalement parvenue à coiffer la triple tenante du titre. A 26 ans, l'Allemande s'offre son premier grand globe de cristal, après avoir tourné autour depuis trois ans (3e en 2008, 2e en 2009 et 2010).


En étant séparées par trois points, Riesch et Vonn ont égalé le record du plus petit écart en fin de saison au classement général dames. En 1979, Annemarie Moser-Pröll (Aut) avait devancé Hanni Wenzel (Lie) par cette même infime marge. Et en 2005, Anja Pärson (Su) en avait fait de même face à Janica Kostelic (Cro).

(ats)