Mondiaux à Garmisch

19 février 2011 13:15; Act: 19.02.2011 15:40 Print

Marlies Schild enfin en or

L'Autrichienne Marlies Schild a remporté l'or en slalom aux Mondiaux de ski alpin, samedi à Garmisch-Partenkirchen, devant sa compatriote Kathrin Zettel et la Suédoise Maria Pietilae-Holmner.

Sur ce sujet
Une faute?

Le palmarès de Marlies Schild n'est plus lacunaire. Encore jamais sacrée championne du monde, l'Autrichienne a corrigé cette «erreur» en enlevant le slalom de Garmisch (All).

Cela faisait longtemps que Schild tournait autour d'un titre. Aux Mondiaux et JO, la Salzbourgeoise avait jusqu'ici multiplié les accessits en argent (4 médailles) et en bronze (3). La voilà en or. Et ce n'est que justice pour la slalomeuse aux 26 succès en Coupe du monde (2e total de l'histoire derrière Vreni Schneider).

Meilleur chrono de la manche initiale, Schild n'a pas tremblé lors de son second passage, conservant 0''34 d'avance sur sa compatriote Kathrin Zettel et 0''65 sur la Suédoise Maria Pietilae-Holmner. Sa victoire va aussi ramener le sourire dans son ménage, son compagnon Benjamin Raich ayant été victime mercredi dernier d'une grave blessure à un genou.

Domination autrichienne

Le doublé Schild-Zettel parachève la domination des Autrichiennes dans les épreuves féminines. Seul le géant leur a échappé à Garmisch, Elisabeth Görgl (descente et super-G) et Anna Fenninger (super-combiné) ayant également triomphé.

A l'opposé, l'Allemagne peut grincer des dents. Attendue par tout le public de Garmisch, Maria Riesch a perdu son titre, terminant à la quatrième place.

Suissesses dans les profondeurs

Comme lors de la précédente édition à Val d'Isère, Denise Feierabend a été la meilleure Suissesse. La comparaison s'arrête là. Brillante 6e il y a deux ans, l'Obwaldienne a sombré au 21e rang à Garmisch. Sur une piste où elle avait été sacrée championne du monde juniors en 2009, Feierabend n'a pas commis de grosses fautes. Mais une nouvelle fois, elle est apparue trop timorée sur ses skis pour frayer avec les meilleures.

Deuxième Suissesse engagée, Wendy Holdener (17 ans) a pu mesurer tout le chemin qui lui reste à parcourir pour briller dans l'élite. Trois fois médaillée chez les juniors au début du mois à Crans-Montana, la néophyte schwytzoise a été éliminée lors de la seconde manche, alors qu'elle était déjà en retrait le matin (25e). Jeudi en géant, elle avait dû se contenter du 29e rang.

(ats)